Malipan 1Depuis deux jours, un feu mystérieux ravage successivement les cases des citoyens de Thiobhitel, l’un des secteurs de Malipan, district situé à 9 kilomètres au nord de Koïn, a constaté sur place le correspondant de Guineematin qui s’est rendu dans ladite localité.

Selon des victimes rencontrées sur les lieux, tout est perdu. A 82 ans, Thierno Kadet Baldé a perdu ses deux cases qui ont été récemment refaite pour elle et tous les biens qu’elle disposait : « C’est hier, jeudi 09 avril 2015, après la prière de 14 heures, que nous avons enregistré ces dégâts. Nous étions assis ici. Et, tout d’un coup, nous avons vu des flammes à la toiture de la grande case. D’ici que les gens ne viennent au secours, tout était brûlé : lits, chaises, denrées alimentaires, etc. On n’a presque rien pu faire sortir. Ma deuxième case, c’est aujourd’hui-même (vendredi 10 avril 2015) à 11 heures qu’elle a pris feu. Là aussi, le feu est venu du toit. Nous avons assisté impuissants. Et, tout a brûlé ! Tous les objets qui étaient à l’intérieur».

Malipan, feu, casePour sa part, madame Mariama Touré Diallo, également victime, sa case a pris feu à son absence. « Ce vendredi matin (10 avril 2015), je m’étais rendue à Ley-Weedou (un autre secteur situé à deux (2) kilomètres de Malipan) pour une réunion, c’est de là-bas qu’on m’a appelé vers 9 heures pour me dire que ma case brûlé. Arrivée sur les lieux, j’ai trouvé que mes voisins ont pu éteindre le feu et ont pu sortir quelques objets. Cette case était en voie de réfection. Il restait seulement la finition du toit.

De son côté, Thierno Ousmane Baldé, voisin des victimes et témoin des faits, a accepté d’expliquer à Guineematin.com toute la scène : « C’est hier que la première case a pris feu vers 14 heures. Nous sommes venus au secours, mais personne n’osait s’approcher. On n’a donc pas pu sortir les objets. Ce vendredi matin, aux environs de 9 heures 30 minutes, c’est une autre case d’une autre concession qui a pris feu. Là-bas, les gens se sont vite mobilisés pour éteindre complètement les flammes. Les gens étaient sur le point de se disperser. D’ailleurs, beaucoup étaient partis, ceux qui sont restés là-bas ont aperçu des flammes au toit de la 2ème case qui se trouve dans la concession de la première victime, Thierno Kadet Baldé. Dans cette case, rien n’est sorti. Même pas un balai ! Tout a été consumé par le feu », a-t-il expliqué.

Malipan 1Il est à ajouter que dans la première concession, outre les 2 cases, 4 avocatiers et un oranger ont été consumés par les flammes. Pour ce qui est de l’origine du feu, les citoyens de cette localité parlent d’un feu d’origine mystérieuse : « Les gens ont dérangé des lieux habités par des diables depuis longtemps), donc ce sont eux qui sont fâchés et qui brûlent les cases », explique un citoyen rencontré sur les lieux.

Finalement, pour chasser les malheurs, les populations de Thiopitel se sont regroupés ce vendredi à la mosquée pour faire des sacrifices et implorer le Tout Puissant Allah, afin que ce feu s’arrête maintenant.

De retour de Malipan, Alpha Ibrahima Diogo Baldé pour Guineematin.com

Tél : (224) 622 22 11 78/ 622 82 80 82

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin