Lansana DiawaraL’opposition républicaine appelle à une manifestation ce lundi 13 avril 2015 contre l’insécurité en Guinée. La société civile qui avait organisé une marche récemment contre la même problématique va-t-elle s’en mêler ? Lansana Diawara président de la plate forme RECIPROC Guinée s’explique.

« S’il faut même, nous acteurs de la société civile, nous pouvons organiser une marche pour condamner. Mais, ça ne serait pas l’appel de la classe politique. Parce que tout récemment, lorsque la société civile a décidé d’organiser une marche contre l’insécurité, nous n’avons pas été accompagnés par l’opposition », a rappelé Lansana Diawara, avant de déplorer « Même lorsque nous avons forcé cette marche et que nous avons été matés par les forces de l’ordre, l’opposition n’a pas levé le doigt pour condamner l’acte».

Selon monsieur Diawara, la plate forme RECIPROC Guinée a été la toute première à condamner la tentative d’assassinat de M. Aboubacar Sylla.

Enfin, le président de la plate forme RECIPROC Guinée, soutient qu’il n’est pas exclu que la société civile accompagne l’opposition dans une autre manifestation d’enjeu national, mais pas celle-là. Mais, pour cette fois, Lansana Diawara a appeler ses membres « à ne pas se mêler de cette marche ».

Voilà qui est au moins clair !

Fatoumata Keïta pour Guineematin.com

Tel: (+224) 654 47 99 71

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin