« La prochaine manifestation sera lundi », annonce le porte parole de l’opposition

Aboubacar Sylla, UFC« Nous allons préparer une déclaration dès ce soir. Mais, ce qui est sûr est que la prochaine manifestation sera le lundi prochain », a annoncé le porte parole de l’opposition guinéenne, joint au téléphone par Guineematin.com ce mardi soir.

« Vous savez qu’on avait juste prévu une manifestation hier. Mais, compte tenu du succès, nous l’avons prolongé aujourd’hui. Nous allons nous retrouver demain en une plénière de l’opposition pour bien préparer la suite… », a notamment expliqué l’honorable Aboubacar Sylla, président de l’UFC et porte parole de l’opposition.

A en croire monsieur Sylla, l’opposition ne souhaite pas serrer les manifestations pour avoir le temps de bien les préparer en vue d’un succès comme celle d’hier, lundi 13 avril ; laissant ainsi confirmer (probablement sans le vouloir) que la manifestation d’aujourd’hui n’a pas connu de grands succès.

Evidemment, sur le terrain, la manifestation d’aujourd’hui n’est pas du tout comparable à celle d’hier qui avait paralysé toute la capitale guinéenne.

De l’avis même du porte parole du gouvernement, reçu chez nos confrères des grandes de la radio Espace Fm, même les agents de la croix rouge et autres n’ont pas pu se déplacer, se lamentait en direct ce ministre qui confirme ainsi la faible représentation de la mouvance présidentielle dans la capitale guinéenne…

Ce mardi, plusieurs quartiers de Conakry n’ont pas senti la moindre manifestation, la moindre perturbation… Beaucoup de concitoyens ont vaqué normalement à leurs activités habituelles et la circulation a également bien fonctionné dans les communes de Kaloum, Matam, Dixinn et Matoto. Seul l’axe Hamdallaye- Bambéto- Cosa a été sérieusement perturbé. Mais, à ce niveau, le « combat » entre jeunes manifestants et agents des forces de l’ordre a été plus rude qu’hier, selon plusieurs habitants qui ont joint Guineematin.com au téléphone et les constats de nos reporters. « Les agents sont beaucoup plus nombreux qu’hier », se plaignent les habitants qui ont joint Guineematin.com au téléphone pour dénoncer des « incursions » dans leurs domiciles et des exactions de toute sorte…

La suspension de la manifestation jusqu’au lundi pourrait être un ouf de soulagement pour ces populations qui voient leurs quartiers se transformer en champ de baille avec son lot de blessés, des arrestations et des pillages dans cette situation économique qui est déjà très difficile.

Nouhou Baldé

 

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS