victime, MamouAprès la répression de la manifestation organisée ce lundi 20 avril 2015 par les partis de l’opposition à Mamou, les forces de l’ordre continuent à traquer les militants dans la nuit de ce lundi dans le centre ville de Mamou. Une situation qu’on déplore vivement surtout quand on sait que certains agents des forces de l’ordre ne vont pas hésiter de vandaliser les paisibles citoyens.

Des barrages installés çà et là pour empêcher l’accès à certains lieux. C’est l’exemple de la mairie, de la résidence du préfet et autres. Des gendarmes et policiers qui n’hésitent pas devant leur chef hiérarchique à maltraiter des citoyens sur des motos et même obliger des personnes âgées à faire des exercices physiques. Des actes d’autant plus condamnables quand on sait que les forces de l’ordres sont, au contraire, sensées protéger la population.

A signaler que jusqu’à tard, la nuit, les forces de l’ordre ont poursuivi ces genres d’actes et des patrouilles dans toute la ville…

De Mamamou, Mamadou Mouctar Barry pour Guineematin.com

621 607 907

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin