Les coordinations régionales contre la crise en Guinée : le manding et la forêt absents

carte GuinéeHier, samedi 25 avril 2015, la coordination nationale Haali-Pular a initié une rencontre de concertation des quatre coordinations régionales pour appeler à l’apaisement du climat politique en République et adopter une position commune des sages de la République, a appris Guineematin.com qui y avait dépêché un reporter.

A cette rencontre des doyens, deux personnalités publiques ont été conviées comme témoins de ce que décideront les sages des quatre régions de la Guinée : le médiateur de la République et le ministre des Droits de l’Homme et des libertés publiques.

Seulement, à l’heure de l’ouverture de la réunion, ce sont deux lettres qui ont été lues comme explications de l’absence des coordinations du manding et de la Guinée Forestière. En substance, ces deux structures ont indiqué ne pas pouvoir honoré la rencontre de leur présence puisque ne comprenant pas l’objectif réel de cette initiative.

Egalement, le ministre des Droits de l’Homme et des libertés publiques a brillé par son absence, sans explications pour ce dernier pourtant bien apprécié des différentes tendances sociales et politiques du pays.

Pour sa part, le médiateur de la République, Facinet Touré, a bien profité de sa présence pour expliquer aux sages présents au nom des deux coordinations (Haali-Pular et Basse Guinée) sa mission et son rôle, ainsi que les attentes des Guinéens des coordinations régionales. Le médiateur demandera alors aux deux coordinations de faire un nouveau pas vers les deux autres absentes pour leur faire accepter que toutes les quatre parlent d’une même voix afin de bien jouer le rôle d’autorité morale et s’atteler ainsi à l’apaisement de la situation politique préoccupante de notre pays.

Au préalable, Elhadj Saïkou Yaya Barry, le doyen de la coordination nationale Haali- Pular avait expliqué les efforts de sa coordination pour collaborer avec les coordinations, en rappelant les différents courriers qu’il n’a cessé d’adresser aux autres coordinations à chaque évènement (heureux ou malheureux) de notre pays.

Pour sa part, le représentent de la coordination de la Basse Guinée, Elhadj Mohamed Youla a plaidé et insisté sur la préoccupation des sages de la Basse Guinée de la paix et de l’unité dans notre cher pays. « Nous ne devons pas laisser cette belle femme, la Guinée mourir », dira Elhadj Mohamed Youla.

Abdoulaye Oumou Sow pour Guineematin.com

Tél : (00224) 620 848 501 

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS