Manifestation à l’intérieur du pays : à Dabola et Faranah, les opposants sont prêts, mais…

Faranah, hôpital régionalL’opposition républicaine a annoncé qu’elle appellera à de nouvelles manifestations le jeudi prochain (30 avril 2015) dans les cinq communes de Conakry et la semaine qui suivra sur toute l’étendue du territoire national. Ce dimanche 26 avril 2015, Guineematin.com a joint au téléphone certains responsables politiques de l’opposition à Dabola et Faranah pour connaître leurs avis. Toutes les personnes contactées disent ne pas être au courant de l’annonce des leaders nationaux, mais se prononcent différemment sur la faisabilité de cette manifestation dite pacifique prévue sur toute l’étendue du territoire nationale, après celle du jeudi 30 avril.

A l’issue de la réunion au cours de laquelle l’opposition a décidé de cette double manifestation, le porte-parole a justifié le fait que l’opposition, selon lui, n’est pas obligée d’aviser les autorités notamment le gouverneur de Conakry, expliquant que la nomination de ce dernier aussi est illégale.

A l’image des responsables de l’opposition républicaine à Dabola, Kindia et dans d’autres préfectures, les fédéraux des neufs partis politiques de l’opposition républicaine à Faranah avaient écrit une lettre commune au maire, dans le cadre de la dernière manifestation. Ce dernier aurait refusé de céder la salle de cinéma aux opposants. Finalement, l’opposition n’a pas manifesté le jeudi dernier à Faranah. A la question de savoir s’il manifesteront à la prochaine date, sans en  aviser les autorités communales, Monsieur Barry, responsable de l’UFDG à Faranah a répondu : « Nous allons écrire au maire ».

« Ce n’est pas facile ici à Faranah. D’abord, entre eux mêmes (partisans de la mouvance, NDLR), ça ne va pas. Et, nous nous n’allons pas exposer les boutiques de nos parents. Mais, si nous recevons les consignes de nos leaders à Conakry, nous allons nous retrouver pour décider de ce qu’il y a lieu de faire », ajoute Monsieur Barry.

A Dabola, la marche du jeudi s’était bien déroulée, sans heurts. Au téléphone de Guineematin.com, ce dimanche 26 avril 2015, Tidjane Camara, le secrétaire administratif de la jeunesse de l‘UFDG à Dabola, dit n’avoir pas été informé d’abord de la décision de Conakry appelant à organiser des manifestations à Conakry le jeudi prochain et sur toute l’étendue du terroir ensuite. « Nous avons une assemblée générale le lundi soir et nous pourrions en discuter ensemble», dit-il. « La violence n’est pas bonne. S’il s’agit d’une marche pacifique, nous la ferrons. Nous allons écrire au maire, car notre manifestation du jeudi dernier a été appréciée même par certains militants de la mouvance. Quelques uns parmi eux nous ont même promis de se joindre à nous désormais lorsqu’il s’agira de défendre la même cause, qui est l’organisation des communales avant les présidentielles », a-t-il indiqué.

Cette série de manifestations s’inscrit dans le cadre d’une contestation du chronogramme électoral rendu public par la Commission électorale Nationale Indépendante (CENI), qui compte organiser un scrutin présidentiel le 11 octobre 2015 avant des élections communales l’année prochaine (2016).

Thierno madou Camara

+224 622 10 43 78

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS