Télimélé : un présumé trafiquant de drogue mis aux arrêts

Préfecture de TéliméléLa nouvelle est sur toutes les lèvres à Santou, sous-préfecture située à une quarantaine de kilomètres à l’ouest de Télimélé-centre, sur la nationale Télimélé-Gaoual. Selon des informations confiées à Guineematin.com, c’est tôt hier matin (lundi 27 avril 2015), qu’une unité de l’escadron de la gendarmerie départementale de Télimélé a mis le grappin sur un présumé trafiquant de drogue du nom de Thierno Aliou Diallo, 59 ans, alias « Thierno Goro ». C’est le commandant de la gendarmerie départementale, colonel Thiam, en personne qui a supervisé l’opération finement préparée, précisent nos informateurs.

Selon des témoins qui ont parlé à Guineematin.com, c’est aux environs de 4 heures du matin que les gendarmes ont pris position aux alentours de la buvette de Thierno Goro. A 6 heures, ils ont procédé à son arrestation et à la saisie d’une importante quantité de cannabis. On parle d’un sac de plus de 50 kilogrammes de chanvre indien en vrac et d’une malle remplie de joints prêts à être revendus. Le suspect a été transféré en ville où il a été placé en garde à vue.

Les populations de Santou se réjouissent de l’arrestation de Thierno Goro que l’on accuse d’avoir contribué à pervertir les enfants de la localité auxquels il vendait drogue et alcool au grand dam des notables. Un membre de la Commune Rurale affirme que « Dieu est enfin venu à notre secours ». Même s’il redoute qu’il soit relâché, comme il y a quelques années quand il fut arrêté pour des faits similaires. Thierno disposerait d’un carnet d’adresse qu’il sait utiliser à bon escient.

Ce natif de Santou, infirme de la jambe à la suite d’un accident dans une mine d’orpaillage en Haute Guinée, était devenu un petit roi local des stupéfiants, à la fois craint et respecté par ceux qui étaient dans ses bonnes grâces. Son réseau de distribution d’alcool et de drogue s’étend de Santou à la sous-préfecture de Koba, en passant par Karmafassa dans Kakoni (Gaoual). Il avait même mis à contribution sa famille, l’une de ses épouses s’occupant de la vente dans la buvette.

A Santou, Thierno Goro ne risque pas de manquer à la grande majorité de la population qui a les yeux tournés vers le Justice. Pourvue que la corruption et les jeux d’influence ne l’emportent pas sur la loi.

Mariètou Sow

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS