Alpha Condé, SékoutouréyaIl a fait un faux bon au ministre de la Justice, Cheick Sacko a été obligé de poser la première pierre de la plus grande prison que la Guinée s’apprête à construire. Attendu jusqu’à 12 heures, le président Alpha Condé n’a finalement pas effectué le déplacement de Yorocoguiah, dans la préfecture de Dubréka.

Comme on le sait, le gouvernement guinéen y a annoncé un complexe penitenticier de 39.839 mètres carrés dont la construction va coûter 217 820 074 600 francs guinéens.

Évidemment, les supputations vont bon train. Beaucoup de compatriotes pariaient déjà que le président Alpha Condé ne se présenterait pas à cette cérémonie à cause de la superstition qui dit que ceux qui construisent une prison y séjourne toujours.

S’attendant au chef de l’Etat à cette cérémonie, les médias y sont venus en nombre pour couvrir cette pose de la première pierre.

Fatoumata Keïta est l’envoyée spéciale de Guineematin.com à Yorocoguiah, Dubréka

 

 

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin