Unicef offre du matériel à la GuinéeRFI- Une enquête préliminaire a été ouverte en juillet 2014 en France pour des abus sexuels sur mineurs imputés à quinzaine de militaires français en Centrafrique, sur la base d’un rapport des Nations unies consignant les témoignages des victimes présumées. Les faits auraient été commis sur une dizaine d’enfants entre décembre 2013 et mai 2014 à Bangui. Selon le quotidien britannique The Guardian qui a révélé l’information, le rapport aurait été transmis aux autorités françaises par un agent de l’ONU qui a mené l’enquête et qui aurait été choqué par l’inertie de sa hiérarchie.

Le rapport a été transmis au Guardian (lien en anglais) par l’ONG Aids Free World qui a l’habitude de travailler sur les viols et les abus sexuels dans les missions de maintien de la paix. Sa directrice, Paula Donovan, contactée par RFI, explique qu’il s’agit d’une série de six entretiens bruts avec des enfants victimes ou témoins de sévices sexuels. Ces entretiens ont été menés par un agent du Haut Commissariat de l’ONU pour les droits de l’homme, accompagné parfois d’un agent de l’Unicef.

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin