voie ferrée, rails Ce mercredi 20 avril 2015, une délégation mixte composée des cadres du ministère des Transports et une équipe de techniciens chinois ont effectué une visite de travail et de prise de contact à Mamou, a appris Guineematin.com, à travers son correspondant dans la localité. Selon des informations confiées aux médias, cette visite s’inscrit dans le cadre des études de faisabilité d’un projet régional portant sur la construction et la réhabilitation de la voie ferrée Conakry – Kankan, jusqu’à Bamako.

Ce projet de construction et de réhabilitation de la ligne ferroviaire multifonctionnelle part du port autonome de Conakry, au niveau du PK0, à Bamako, en passant par Coyah, Kindia, Mamou, Dabola, Kouroussa, Kankan. A partir de Kankan, il y aura une voie qui va continuer jusqu’au niveau de la frontière du Mali, en passant par Mandiana. Egalement, une autre bretelle de 144 kilomètres partira de Kankan pour rallier Kérouané.

La voie principale est estimée à 966 kilomètres, plus la bretelle (144 kilomètres) qui reliera la ville de Kérouané à la voie ferrée principale.

Selon Mr Laye Condé, ingénieur de chemin de fer à la société nationale des chemins de fer de Guinée, l’équipe chinoise est juste là pour faire les études de faisabilité pour définir le tracé exact de toute la ligne. Et, au terme de cette étude également un coup global et les volumes à exécuter seront définis. Les financements sont liés à cela et seront supportés non seulement par la Guinée, le Mali et également par la CEDEAO, dit monsieur Condé.

 De Mamou, Mamadou Mouctar Barry pour Guineematin.com

00224 621 607 907   

 

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin