Symbole de l'EtatLa salle de conférence du bloc administratif préfectoral de Lélouma a abrité, le samedi 9 mai dernier, la cérémonie de passation de services entre l’ancien préfet Samba Héri CAMARA et son successeur N’Fansoumane TOURE, a constaté sur place l’envoyé spécial de Guineematin.com dans la localité.

L’évènement qui était placé sous la présidence effective du gouverneur de la région administrative de Labé, Sadou KEÏTA avait mobilisé aussi le gouverneur de la région administrative de Mamou, Amadou Oury Lemy DIALLO, les préfets Mamadou Lamarana DIALLO de Labé et Elhadj Ibrahima DIALLO de Pita. On notait également la présence dans la salle des sous-préfets, maires, secrétaires généraux des communes, des chefs religieux, des acteurs de la société civile de Lélouma et d’une importante délégation venue de Dalaba, ancien poste de N’Fansoumane TOURE.

Samba Héri CAMARAEn souhaitant la bienvenue à tout ce beau monde, le maire de la commune urbaine de Lélouma, Amadou ‘’Ben Jus’’ DIALLO a rassuré que sa collectivité urbaine est paisible et que ses citoyens vivent en harmonie.

Dans son intervention de circonstance, le préfet sortant de Lélouma, Samba Héri CAMARA devenu chef de cabinet du gouvernorat de Mamou a vivement remercié ceux qui ont de près ou de loin contribué à son éducation : « je remercie aussi Son Excellence le Président de la République qui a bien voulu éteindre le feu qui était à Lélouma. Je remercie aussi les cadres, les citoyens de Lélouma qui ont tout fait pour moi, ont œuvré pour moi. C’est cette ville qui m’a fait naître. C’est cette ville qui m’a éduqué. C’est ici que j’ai eu tous les examens. Si aujourd’hui encore, par la grâce de Dieu, je quitte Lélouma dans le but de servir encore la nation, je dois ces remerciements à la population de Lélouma. Par conséquent, je me mets entièrement à la disposition de la population de Lélouma. Nous avons les mêmes objectifs. Comment développer Lélouma. Que le Tout Puissance Allah, que ses bienfaits nous accompagnent dans cet idéal.»

Gouverneur LabéDans le même élan, le préfet sortant a souhaité la bienvenue et plein succès à son successeur : « je prie Dieu qu’Il l’accorde tous les moyens nécessaires pour bien accomplir sa mission. Je prie Dieu, Le TOUT PUISSANT ALLAH, Monsieur N’Fansoumane TOURE est venue à Lélouma, qu’il sorte de Lélouma très grand.»

Insistant sur son cas, Samba Héri CAMARA a souhaité bénéficié ailleurs le même accueil qu’il a réservé aux fonctionnaires affectés par l’Etat à Lélouma : « pour les cadres qui sont là venus d’ailleurs, il y a certains ici qui sont là depuis plus de 30 ans. Vous savez l’œuvre humaine n’est pas facile. Si hier, c’est moi qui les ai reçu, demain aussi je serai reçu ailleurs et sur ce je prie Dieu, ce que j’ai faits pour ces cadres, que Dieu me rembourse ailleurs.»

Prenant la parole à son tour, le nouveau préfet de Lélouma, N’Fansoumane TOURE a indiqué que la confiance replacée en lui par le Président de la République n’a qu’un seul mérite : « mon engagement total et ma détermination ferme à placer Lélouma dans le peloton des préfectures où il fait bon vivre, où règne la quiétude sociale pour un développement effectif et durable.» Pour atteindre cette noble ambition, le préfet N’Fansoumane TOURE tend une main de franche collaboration dans une communion d’idée et dans une synergie d’actions à tous les acteurs de développement de la préfecture : autorités traditionnelles, notables, cadre de l’administration, élus locaux, chefs religieux, acteurs de la société civile, ressortissants, les femmes et les jeunes, citoyens, responsables de projets et programmes.

NFANSOUMANE TOUREEn conséquence, il a proposé aux citoyens de Lélouma des considérations incontournables pour baliser le perplexe chemin qu’ils doivent suivre ensemble pour gagner le pari du développement. Il s’agit notamment de bannir la culture de la délation.

Au cours de la même rencontre, le Président de la Délégation Spéciale de Dalaba, Elhadj Ibrahima Sory DIALLO, le porte-parole de la ligue islamique de Dalaba, Elhadj Bobo Yomou, le porte-parole du gouvernorat de Mamou, le porte-parole des travailleurs de Dalaba et le gouverneur de Labé ont tour à tour apporté des témoignages éloquents sur les qualités de bon administrateur qui dorment en N’Fansoumane TOURE avant de souhaiter à Samba Héri CAMARA plein succès dans ses nouvelles fonctions de chef de cabinet du gouvernorat de Mamou.

Idrissa Sampiring DIALLO était à Lélouma pour Guineematin.com

Téléphone : (00224) 622 269 551 & 660 11 35 15

 

 

 

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin