Le parti de Cellou Dalein est-il secoué ? Elhadj Bayaguiou Télimélé quitte l’UFDG

 

Elhadj BayagiouElhadj Bayaguiou Diallo, un opérateur économique et une des grosses cylindrée de l’UFDG dans la préfecture de Télimélé vient de quitter le principal parti politique de l’opposition guinéenne pour la mouvance présidentielle, a appris Guineematin.com du dissident lui-même.

La cascade de démission se poursuit à l’UFDG. L’opérateur économique, Elhadj Bayaguiou, originaire de Télimélé a confirmé ce vendredi matin au téléphone de Guineematin.com son départ définitif du navire de l’UFDG pour des raisons de convenances : « c’est exact ! Depuis 11 mois je suis suspendu par l’UFDG. J’ai tout fait, mais on ne s’est pas compris. L’UFDG a des gens qui sont entrain de détruire le parti. Si vous voyez le cas de BAH Oury qui en réalité n’est qu’étouffer. DIALLO Sadakadji a tout fait pour le parti, mais je connais comment ce dossier évolue. Je viens de Dakar où j’ai séjourné pendant 3 mois. Vous avez suivi hier (jeudi 14 mai), la démission du premier responsable de la jeunesse de l’UFDG. Vous devez comprendre alors que si ça continue comme ça, tous les efforts déployés vont se volatiliser. Actuellement, il y a des gens qui n’ont rien fait pour l’unité des peulhs, mais qui s’y se sont jetés comme un cheveu dans la soupe. Si on n’y prend garde, ils vont détruire tout ce qui a été fait. J’ai pris donc la décision de partir de l’UFDG avec joie et sans regret.»

Elhadj BayagiouSur le motif de la suspension dont il fait allusion, Elhadj Bayaguiou explique au téléphone de Guineematin.com que c’est lié à sa participation à un carnaval de soutien au Président Alpha CONDE organisé à Télimélé uniquement dans le but de débloquer un projet de bitumage de l’axe Kindia-Télimélé-Gaoual : « c’est mon grand frère de lait qui a obtenu le financement pour le bitumage du tronçon Kindia-Télimélé-Gaoual. Nous avons organisé cette manifestation à Télimélé pour faciliter la réalisation de ce projet. Au cours du carnaval, les gens m’ont entendu prononcer le slogan du moment : ‘’Vive Professeur Alpha CONDE !’’ C’est à cause de cela que j’ai été suspendu. Maintenant, je vais rejoindre le Président Alpha CONDE pour relever le défi que les responsables de l’UFDG m’ont lancé. Celui de dire que je ne pèse pas lourd, que je n’ai que 5 personnes avec moi à Télimélé. J’ai même échangé à plusieurs reprises sur cette question avec le Président de l’UFDG, Elhadj Cellou Dalein DIALLO qui, lui-même, considère que je n’ai que 5 personnes à Télimélé. Je cherche donc à relever ce défi en ratissant large au sein de mes parents, amis, alliés, sympathisants et tous ceux qui m’écoutent dans le Foutah en faveur du Président Alpha CONDE. »

Parlant de sa rencontre avec le Président Alpha CONDE, le redoutable opérateur économique qui avait affrété l’avion pour feu Siradiou DIALLO lors de la présidentielle de décembre 1993 rassure au téléphone de Guineematin.com qu’il a posé des conditions liées à la promotion des jeunes cadres originaires du Foutah et développement de Télimélé en particulier et de tout le Foutah en général : « Nous avons abordé tous les aspects de notre alliance. Je lui ai dit pour tout ce qu’il doit faire, il doit commencer d’abord par Télimélé et le Foutah ensuite. Je lui ai dit qu’actuellement la roue du Foutah n’est pas bien fixée dans le véhicule de la Guinée. Je lui ai alors demandé de nous aider à remonter cette roue à sa place dans ledit véhicule par l’attribution des postes de responsabilité aux enfants de la région, la promotion du développement infrastructurel de la région et le respect pour les fils de la région. Je pense qu’il a accepté le principe. Je suis entrain de voir. S’il honore ses engagements, je reste avec lui, parce que je suis partout où on peut obtenir le développement de Télimélé, du Foutah, partout où les enfants du Foutah auront la paix. »

Interrogé sur son nouveau point de chute dans la mouvance présidentielle, notre interlocuteur précise qu’il ne s’est pas déterminé encore entre le RPG Arc-en-ciel et les autres partis politiques : «Je n’ai pas intégré un autre parti d’abord. Je suis partagé entre deux choses : prendre ma retraite politique ou accepter la main tendue de tout autre parti politique qui va me convaincre à la faveur des négociations ultérieures. En attendant, vous pouvez raconter à qui vous voulez que j’ai démissionné de l’UFDG.» Promis, Elhadj !         

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphone : (00224) 622 269 551 & 660 11 35 15

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS