Police, MamouNoumouké Diallo, le coordinateur préfectoral chargé des opérations de saisie de la liste électorale a été enterré ce mardi à Mamou. Marié et père d’un enfant, monsieur Noumouké Diallo a été assassiné dans la nuit du lundi au mardi 02 juin 2015 à Mamou où il a rejoint sa dernière demeure cet après-midi, a dit son oncle, monsieur Bérété, joint au téléphone par Guineematin.com cette nuit. 

Selon ce membre de la famille éplorée, c’est après la prière de 16 heures que le défunt a été conduit à sa dernière demeure. « Nous n’avons pas encore toutes les informations. Mais, tout le monde sait que Noumouké Diallo était allé à Mamou dans le cadre des opérations de révision des listes électorales en cours.  Il passait la nuit avec un de ses collègues qui est agent de recensement. Mais, hier nuit, ce dernier n’a pas passé la nuit au même endroit.  Ce matin, Noumouké a été retrouvé assassiné.  Une délégation de la famille est allée procéder à l’enterrement du corps », a rapporté à Guineematin.com oncle Monsieur Bérété.

Selon ce membre de la famille éplorée, des versions divergent autour du suspect numéro un dans cette affaire qui  se trouve être  le collègue qui passait la nuit avec le défunt : « certains nous disent qu’il a fuit. Mais, d’autres aussi  nous rapportent  qu’il n’a pas fuit. Donc, c’est lorsque la délégation reviendra demain, mercredi, que nous en sauront plus », a précisé monsieur Bérété.

Un agent de la sécurité a confié à Guineematin.com que le tuteur du défunt, devenu subitement le suspect numéro un d cet assassinat, avait été convoqué à ce sujet dès les premières heures des enquêtes. Mais, sitôt qu’il est revenu de cette audition, il a pris la tangente…

Thierno Amadou Camara

+224 622 10 43 78

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin