Labé : une moto emportée dans une attaque à mains armées

motos, don de la coordination à KoubiaUn pompiste a été victime d’une attaque à mains armées perpétrée par des individus non identifiés qui ont emporté la moto de la victime ce mercredi 03 juin 2015 à 1 heure du matin, a appris Guineematin.com à travers son correspondant basé à Labé.

La victime du nom de Mamadou Diouldé BARRY, pompiste à la station service de Thianghè dans la commune urbaine de Labé a été agressé par des bandits à 1 heure du matin alors qu’il cherchait à rentrer à son domicile après avoir déposé un de ses amis non loin du lieu de l’attaque : « en effet, je suis rentré de Conakry ce mardi soir. Dans le taxi, j’ai voyagé avec quelqu’un qui ne connait pas bien Labé. Il se demandait comment retrouver sa destination dans le quartier Tata 2 à une heure tardive. Pour l’aider, je lui ai proposé de venir avec moi chez moi où j’ai pris ma moto pour l’accompagner à Thianghè, une localité où je connais bien parce que c’est dans ce secteur que je travaille. Mais, n’ayant pas retrouvé la concession que nous cherchions, je l’ai déposé au carrefour sous un lampadaire parce que je n’avais pas où le loger jusqu’au matin. Dès que j’ai bougé, j’ai vu deux individus armés de bâton, de couteaux et d’un pistolet au niveau de station service de Thianghè. Ils m’ont fait tomber par un coup du bâton. Ils m’ont réclamé les clefs de la moto. N’ayant pas voulu obtempérer, un de mes agresseurs a tiré sur ma jambe. Je me suis jeté immédiatement sur lui et j’ai pu récupérer le pistolet qui est tombé malheureusement par la suite. Entretemps, le second m’a poignardé. C’est en ce moment que j’ai pris la fuite. »

Le jeune pompiste habitant Koulidara a été immédiatement admis au service traumatologie de l’hôpital régional de Labé, selon le médecin traitant, Dr Sékou BAH :« nous avons reçu le blessé dans notre service ici à 1h 40 minutes. Il a des blessures par balle situées au niveau de l’extrémité inférieure de la cuisse droite et les soins ont immédiatement été faits. Heureusement, il n’y a pas de fracture des os. »

Le jeune Mamadou Diouldé BARRY se sentait mieux  dans la matinée de ce mercredi 03 juin 2015 dans son lit d’hôpital.     

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphone : (00224) 622 269 551 & 660 11 35 15  

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS