Bakary Kaba, DPE Mamou

Bakary Kaba, DPE Mamou

Hier, mardi 9 juin 2015, cadres et responsables du système éducatif de la préfecture de Mamou ont organisé une réunion de concertation à l’école du centre I pour faire le diagnostic du système éducatif local, a appris Guineematin.com, à travers son correspondant local.

Etaient conviés à cette rencontre, toutes les délégations scolaires de l’enseignement élémentaire, les proviseurs des différents lycées de la préfecture, les directeurs des différentes écoles privées et publiques, les principaux des collèges, ainsi que les fondateurs des différentes écoles privées de Mamou.

A l’issue du diagnostic, le bilan au sein des établissements n’était pas honorable, à seulement 45 jours  du début des examens nationaux.

DPE de Mamou, Bakary KabaD’ailleurs, dans son discours de circonstance, le directeur préfectoral de l’éducation (DPE) de Mamou, Monsieur Bakary Kaba, a  dénoncé le retard des élèves, l’absentéisme des enseignants, le non suivi du programme d’enseignement et même le style vestimentaire « extravaguant de certains élèves ».

Pour sa part, le chef service pédagogique, Monsieur Karfala Mansaré, s’est voulu franc et très clair : « Il faut qu’on se dise la vérité ! Cette année, l’encadrement n’a pas bien fonctionné à Mamou. Vous venez dans une école, vous trouverez qu’aucun enseignant n’a planifié ses leçons. Les directeurs des écoles et les DSEE ne fournissent pas  des lettres d’information à la DPE. Nous prions Dieu que le ministre ne vienne pas cette année à Mamou… ».

De leur côté, les fondateurs d’écoles privées, à travers leur porte parole de circonstance, Elhadj Amadou Barry, ont dénoncé une négligence des responsables du système éducatif de Mamou : « On te confie un champ, si tu as peur de la visite du propriétaire, c’est que tu n’as pas fait ton travail… ». Une réponse pour faire comprendre aux responsables de l’éducation préfectorale qu’ils n’ont pas  exécuté le travail qui leur a été confié ; sinon, ils ne craindraient pas la visite du ministre de tutelle.

Enfin, ce diagnostic a permis de comprendre que le système éducatif est en mal à Mamou ; alors que les examens nationaux doivent débuter le 20 juin prochain sur toute l’étendue du territoire national.

De Mamou, Barry Mamadou Mouctar pour Guineematin.com

Tél. : 00224 621 607 907

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin