Mamou : le sucre, le lait, la mayonnaise… baissent ; mais l’oignon augmente

Koin, Koïn, marchéLes fidèles musulmans s’apprêtent à entamer le mois saint de ramadan, les prix des denrées de première nécessité restent plus ou moins stables par rapport aux années précédentes dans les marchés de Mamou, a constaté Guineematin.com à travers son correspondant local.

Le sac de sucre de 50 kilogrammes, qui se vendait à 285 000 francs guinéens, se négocie aujourd’hui entre 270 000 francs guinéens et 275 000 francs guinéens. Le prix du kilo du sucre est compris entre 6 000 et 6 500 francs guinéens.

Cette année, la bouteille de mayonnaise qui se vendait à 25 000 francs se vend aujourd’hui à 23 000 francs guinéens. L’huile d’arachide, ainsi que l’huile de palme, n’ont pas changé de prix : le bidon de 10 litres est vendu à 95 000 francs guinéens. La mesure communément appelé le «cigarette » , coûte 3 000 francs guinéens.

Le prix du sac d’oignon est revu à la hausse : de 100.000 francs guinéens ; le prix du sac est monté à 125 000 francs guinéens. Selon une vendeuse, l’évolution de ce prix est due à la rareté et dépend surtout de ceux qui importent ce produit à Mamou.

Selon alpha Amadou Sow, grossiste au marché central de Mamou, pour ce mois de Ramadan, les prix ont plutôt diminué chez lui : « le sucre, le lait, la mayonnaise bref tout ce qui est de l’alimentation non pas changé de prix. De 45 000 francs guinéens l’an passé, le kilo de lait en poudre se vend à 38 000 francs guinéens cette année.

Selon lui, cela dépend des lieux où les commerçants s’approvisionnent en marchandise à Conakry. En ce moment, sur chaque carton  de produit, vous pouvez constater un rabais allant de 5 000 francs guinéens  à 10 000 francs guinéens. Notre stratégie pour les mois de Ramadan passés, consistait à acheter des stocks importants, pour ne pas avoir à augmenter les prix comme les autres mois. Cette année nous n’avons pas eu besoin de recourir à cette méthode », nous a-t-il indiqué.

Au marché « Yenguema » et « avaria » de Mamou, les prix sont en général stables. Mais, certains, comme  les pommes de terre,  les choux et autres légumes, n’ont pas connu de baisse significative.

Le kilo de pomme de terre se vend en ce moment à 9 000 francs guinéens. Le kilo de choux est vendu à 8 000 francs guinéens. Le prix de la bassine de tomate aussi  a légèrement augmenté.

De Mamou, Barrry Mamadou Mouctar pour Guineematin.com

00224 621 607 907

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS