« Naufrage » des 9 pêcheurs : la navigation maritime au consulat du Ghana

Port de pêche de Bonfi (2)« Nous sommes venus faire un compte rendu aux autorités consulaires du Ghana, concernant les neufs pécheurs ghanéens (dont la pirogue a été retrouvée seule avant-hier, dimanche, Ndlr). Il y a un bateau de pêche qui dit avoir secouru neuf personnes. Ce soir, mercredi 17 juin 2015, à 17 heures, nous allons tenter de rentrer en contact avec ce bateau, pour des fins de confirmation », a confié à Guineematin.com monsieur Mohamed Camara, le premier responsable de la division Navigation Maritime, à la Direction générale de l’Agence de Navigation Maritime (ANAM), joint au téléphone cet après-midi, mercredi 17 juin 2015.

Egalement contacté au téléphone par Guineematin.com, monsieur Pépé Béavogui, le premier responsable de l’ANAM dans la commune de Matam a pris part à cette rencontre avec le diplomate Ghanéen. «Le consul a été très accueillant et il a félicité toutes les autorités portuaires pour le travail qui est en train d’être fait autour de ce dossier », dit-il.

Du côté de la communauté ghanéenne, c’est le suspens qui  règne en maître : « Nous attendons ! Ils nous ont dit d’attendre jusqu’à 17 heures », a dit à Guineematin.com monsieur Ebinezer, pécheur Ghanéen, joint également cet après-midi.

Rappelons qu’il s’agit de la barque « God no lie », qui a été retrouvée vide, le dimanche dernier, au lendemain de son départ du port de Bonfi. Les neufs occupants, tous des pécheurs Ghanéens, ont été déclarés morts, par la police et leurs compatriotes qui étaient d’ailleurs dans une profonde désolation hier,  mardi 16 juin 2015, avant cet appel de l’ANAM qui fait renaître l’espoir de les retrouver TOUS vivants.

A suivre !

 

Thierno Amadou Camara pour Guineematin.com

+224 622 10 43 78

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS