Lola, bloc administratif L’insécurité prend de l’ampleur dans la région forestière de jours en jours. Après le viol d’une jeune fillette dans la commune urbaine de N’zérékoré en date du 16 juin  dernier à proximité du stade préfectoral, par des inconnus, c’est la surprenante découverte de sang dispersé dans une concession à Lola-ville qui occupe les débats.

Ce mardi matin,  des rumeurs circulaient dans la commune urbaine de N’zérékoré, faisant allusion à la découverte d’une quantité  importante de sang humain à Lola dans un quartier de la haute banlieue.

Selon un habitant, joint au téléphone par Guineematin.com, mais qui  a  voulu garder l’anonymat, l’acte s’est déroulé dans le quartier Souowala- Koly 2. Selon donc ce citoyen, c’est dans la nuit du dimanche à lundi que ce sang a été découvert.

Si on croit à ses explications, c’est un commerçant appelé monsieur Yikadah  Souomy qui aurait découvert ce sang dans sa concession quand il est revenu de sa boutique aux alentours de 23 heures.

Après avoir interrogé son fils, Doua Souomy conducteur de moto-taxi qui a dit ne rien savoir de ce sang dispersé un peu partout, monsieur Yikadah Souamy et sa famille sont allés se refugier dans les familles voisines, tandis que son fils est parti, lui, se confier à la gendarmerie.

Le lendemain, les agents de la sécurité, en menant des fouilles systématiques, ont découvert des traces de sang dans la chambre du jeune, notamment sur des habits trouvés sous son lit.

Egalement, des signes de sang ont été trouvés sur sa moto. Aux dernières nouvelles, le père de famille et sont enfant Douo seraient pour le moment détenus par les services de sécurité pour des fins d’enquête.

A suivre !

De N’zérékoré, Haba Blanchard pour Guineematin.com

Tel: 657 08 23 94 / 624 80 75 92

Email: [email protected]

 

 

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin