Cellou Dalein et Fodé OussouL’assemblée générale hebdomadaire de l’UFDG de ce samedi 4 juillet 2015, présidée par Elhadj Cellou Dalein Diallo a été ouverte sur les condoléances suite aux décès de deux responsables à la base, notamment à N’zérékoré et Boffa, avant le principal thème à l’ordre du jour, le compte rendu du dialogue politique qui a échoué hier au palais du Peuple, à Conakry. Selon le chef de file de l’opposition, le pouvoir ne veut pas du tout de l’organisation des élections communales avant les présidentielles, même si toutes les conditions sont réunies.

Parlant des concessions faites par l’opposition, Cellou Dalein Diallo a dit que l’opposition avait accepté la recomposition des délégations spéciales pour participer à la gestion provisoire des communes jusqu’à l’organisations des élections, ajoutant que la communauté internationale soutenait aussi cette idée, facteur de paix et qui ne coûte pas en argent et en temps.

Selon l’opposant, la recomposition de ces délégations spéciales devait avoir comme base le rapport de force qui est déjà connue dans toutes les communes urbaines et rurales avec les dernières élections législatives. Mais, sans donner de détails sur les arguments du pouvoir, l’opposant a laissé entendre que cette position n’a pas été acceptée.

Revenant sur l’échec de l’accord politique d’hier, vendredi 3 juillet 2015, le président de l’UFDG, rapporte qu’ils ont été appelés d’urgence au palais du Peuple pour la signature de l’accord. « On nous montre un accord écrit qui mentionne des points dont certains n’ont jamais été discutés. On dit que c’est l’accord qu’il faut signer rapidement puisque Ibn Chambas doit voyager à 18 heures »…

Finalement, l’opposant qualifiera lui-même sa communication d’aujourd’hui de « message de motivation et de fermeté » pour mobiliser ses militants et sympathisants. L’air déterminé, Cellou Dalein Diallo annonce que les manifestations reprendront « dès la fin du mois de Ramadan ».

Le discours du président de l’UFDG sera clôturé en taquinant ses cousins à plaisanterie, en faisant notamment remarquer que les « Yétté Diallo » ont du mal à supporter le Ramadan…

Fatoumata Diouldé Diallo et Fatoumata Keita étaient au siège de l’UFDG pour Guineematin.com

 

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin