Bah Ousmane, Président de l'UPRL’assemblée générale ordinaire de l’UPR s’est tenue à son siège national à la minière, hier, samedi 4 juillet 2015, comme nous l’annoncions dans un de nos articles d’hier. Comme promis, le président du parti, Bah Ousmane, a fait de nombreuses révélations sur la prise du pouvoir par le CNDD en 2008, ses relations avec le capitaine Moussa Dadis Camara pendant cette transition avant de se prononcer sur le projet d’alliance de ce dernier avec Elhadj Céllou Dalein Diallo.

« Comme promis vous savez tous que l’actualité est caractérisée par une alliance qui serait entrain de se nouer entre certains partis politiques.  C’est tout à fait normal, je ne suis jaloux d’aucune alliance, parce que moi-même je suis dans une alliance », a entamé Bah Ousmane. «A un moment donné, le capitaine Dadis Camara a été le chef de la junte militaire qui a succédé au général Lansana Conté. A un moment donné, après la prise du pouvoir par le CNDD, ils ont demandé à rencontrer  tous les partis politiques pour parler des questions d’intérêt national. Nous à l’UPR, après concertation, nous avions pris la décision d’y participer à travers une déclaration qui date du 26 décembre 2008 », a indiqué Bah Ousmane.

Poursuivant, l’ancien ministre des travaux public est revenu sur la visite du capitaine Moussa Dadis Camara au Fouta Djallon. Selon Bah Ousmane, cette visite de Dadis  était consécutive au soutien que la coordination de la Moyenne Guinée lui avait apporté après sa prise du pouvoir : « C’est la Moyenne Guinée qui s’est mobilisée puissamment sous la baguette de la coordination pour aller saluer le président Dadis et dans l’intention de mettre à sa disposition un des fils du Fouta comme étant celui qu’elle souhaiterait que des relations se développent.  Et, ce fils n’était pas Bah Ousmane, c’était un autre », expliquera le président de l’UPR.

« Le président Dadis m’a invité à son bureau devant des témoins qui sont actuellement membres du gouvernement du président Alpha et il m’a dit qu’il a mené beaucoup d’enquêtes au niveau des leaders politiques, mais qu’il a beaucoup de considérations pour ma personne, donc qu’il veut me nommer Premier ministre. Mais, je l’ai remercié pour cette confiance et lui ai dit que puisque c’est une transition et que tous ceux qui sont responsables, après la transition, ne peuvent pas briguer quelque mandat que se soit, j’ai dis ‘’monsieur le président donnez moi l’opportunité de ne pas prendre ce poste’’ pour que je puisse prétendre à autre chose après la transition », a dit le président de l’UPR.

Bah Ousmane expliquera ensuite que sa participation à la réception du capitaine Dadis au Fouta Djallon était également à la demande du chef de la junte. Il a expliqué donc son incompréhension de l’acharnement dont il a été victime avec même des caricatures qui le présentaient en capitaine, habillé en tenue militaire aux cotés des victimes du 28 septembre. Aujourd’hui, Cellou Dalein, qui qualifiait Dadis de tout, prenne un vole pour aller jusqu’à Ouagadougou rencontrer Moussa Dadis Camara pour demander une alliance…

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin