« Bah Oury est dans une logique de guerre civile », dit Lansana Komara du RPG

Lansna Komara, secrétaire permanent du RPG
Lansna Komara, secrétaire permanent du RPG

Suite à la toute dernière sortie de Bah Oury, vice-président de l’UFDG, Lansana Komara, le secrétaire administratif du RPG arc-en-ciel, a démenti des manœuvres du pouvoir visant à « comploter » contre l’ethnie Peulh et les Mono de la Guinée Forestière. Pour Lansana Komara, le vice-président de l’UFDG et ancien ministre de la Réconciliation nationale est coutumier des discours incendiaires…

« Je déments naturellement cette information. Tout le monde connait la logique de Bah Oury. Il est dans une logique de guerre civile », a déclaré Lansana Komara dans un entretient téléphonique avec Guineematin.com, dans l’après-midi de ce lundi 13 juillet 2015.

Selon le, cette accusation de Monsieur Bah Oury n’ébranle nullement le RPG Arc-en-ciel.  Pour lui, l’ancien ministre de la réconciliation a toujours fait des déclarations incendiaires.

« Son objectif, c’est de faire partir Monsieur Alpha Condé à tout prix. Mais, il serait mieux qu’il vienne répondre à la justice de son pays », recommande Monsieur Lansana Komara, secrétaire administratif du parti au pouvoir à Monsieur Bah Oury, vice-président de l’UFDG et ancien ministre.

L’alliance Dadis Camara de FPDD et Cellou Dalein Diallo de l’UFDG ne dérangerait-elle pas le parti au pouvoir ?

« Nous, cela ne nous dérange pas du tout », réagit le secrétaire administratif du RPG Arc-en-ciel, avant de soutenir que chacun est libre de s’allier à qui il veut « Je ne sais pas pourquoi cela nous dérangerais ? », s’interroge-t-il en conclusion.

L’ancien ministre de la Réconciliation nationale, premier-vice président de l’UFDG, Monsieur Bah Oury,  révèle dans une déclaration qui est parvenue à Guineematin.com que le pouvoir chercherait à opposer la communauté Mano à celle Guerzé.

Egalement, Monsieur Bah Oury accuse le pouvoir de préparer un complot au Fouta pour parler de l’islamisme dans cette partie de la Guinée tout en kidnappant un ressortissant européen au Fouta, une façon d’opposer la communauté Peulhe à la communauté internationale qui combat cette pratique…

A rappeler, qu’au sortir de la rencontre entre Cellou Dalein Diallo et Alpha Condé en mai 2015, sur la situation politique, le président de l’UFDG avait déclaré à la presse que Monsieur le président de la République lui a demandé de s’impliquer dans les différends religieux au Fouta.

Est-ce que cette partie du huis clos avec le chef de l’Etat, Alpha Condé était un piège que le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, avait naïvement révélé au grand public comme pour accréditer que le Fouta serait secoué par des différends religieux ?

Fatoumata Keïta pour Guineematin.com

Tel: (+224) 654 47 99 71

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS