Fodé Oussou FofanaLe deuxième vice-président de l’Union des Forces Démocratique de Guinée (UFDG) a accepté de faire le déplacement pour échanger avec l’équipe de Guineematin.com hier, mercredi 29 juillet 2015. Lors de cette interview, Docteur Fodé Oussou Fofana a lancé un défi au RPG Arc-en-ciel de faire un congrès s’il se considère comme un parti politique « normal ». Rappelant que le dernier congrès date de 1994, Dr. Fodé Oussou Fofana a dit que le RPG (parti au pouvoir) n’est pas un parti politique, mais un simple mouvement de masse en pleine de contradictions… 

« L’UFDG est une véritable machine prête à la conquête du pouvoir. Le dernier congrès du RPG date de 1994. Je lance un défi au RPG arc-en-ciel d’organiser un congrès. Si le RPG parvient à le fait, je viendrais même si je ne suis pas invité parce que j’ai envie de connaître qui va être le président du RPG. Le RPG n’est pas un parti, c’est un mouvement de masse… », a lancé Fodé Oussou Fofana.

Fodé Oussou FofanaParlant du président « éternel » du RPG, monsieur Alpha Condé, l’ancien directeur de campagne de Cellou Dalein Diallo a rappelé que la constitution interdit que le président de la République soit président d’un parti politique. « Le RPG peut bien présenter monsieur Alpha condé comme son candidat. Mais, il ne peut pas être président de la République et président du RPG », a insisté la troisième personnalité de l’UFDG.

Revenant sur le congrès de l’UFDG dont il se vente du succès, Docteur Fodé Oussou Fofana a balayé d’un revers de la main une « rébellion » de l’axe Hamdallaye-Bambéto-Cosa-Cimenterie et parle d’engouement des incontestables militants et responsables autour d’un parti qu’il dit être le plus fort et le plus structuré du pays. « Ce n’est pas aujourd’hui que les manipulations et tentatives de corruption ont commencé au niveau de l’axe de la démocratie. Mais, ça n’a jamais marché et ça ne marchera jamais », promet l’opposant.

Dr. Fodé Oussou FofanaPlaçant l’UFDG au-dessus des autres, le deuxième vice-président de l’UFDG a encouragé le RPG, le parti au pouvoir, de s’inspirer de leur congrès pour essayer d’exister comme un parti politique normal. « Nous voulons apprendre au RPG c’est quoi la démocratie et c’est quoi une élection. C’est une leçon que nous leur avons donnée. Ils n’ont qu’à organiser un congrès. S’ils parviennent à faire un congrès, même si je ne suis pas invité, je viendrais savoir qui est le président du RPG. S’ils ne sont pas capables de se trouver un président, ce n’est pas la peine d’aller à l’élection présidentielle », promet le Dr. Oussou.

Fatoumata Keïta pour Guineematin.com

Tel: (+224) 654 47 99 71

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin