Décès de Mme Kadiatou Diallo : hommage à une princesse (par Amadou Diouldé Diallo)

Hommage à toi princesse du beurre et du lait

Décès de Madame Kadiatou DialloKaléidoscope divin fille des montagnes du Fouta Djallon dans leur majesté

Astre scintillant au firmament du plafond du ciel dans toute sa beauté

Déesse de l’amour et du partage en toi ressuscite ton aïeul Karamoko Alpha Mo Labé dans son infinie générosité.

Idole de tes frères et sœurs amis et connaissances toi le bréviaire de l’exemplarité

Ardente braise qui consume l’orgueil, la folie de grandeur et la lâcheté

Tout en toi Gallé était don de soi pour les autres, rien pour toi avec bonheur et gaieté

Ours rempli d’eau pour désaltérer tes frères en traversant le désert dans son immensité

Unique de ta nombreuse famille à rejoindre ton illustre grand père Thierno Chérif au panthéon de la magnanimité

Bucolique est ta chanson au cœur du pâturage lorsque munie d’une calebasse tu traies la vache avec fierté

As-tu entendu le meuglement des bœufs dans les plaines de SOTO, ton village qui te pleure avec dignité

Iloyanké, tu l’es par ton père, Dr. Souleymane ; Kaldouyanké, tu l’es aussi par ta mère, Nénan Taïbou, la noblesse en clarté

Longue et prestigieuse procession familiale, Gallé tu as tété la barbe et le sein de la grandeur sublime en toute vérité

Odeur nectar de Babylone abeille en ruche Gallé tu as été douceur et recours pour les siens dans leur totalité.

Gros bras dans la défense des valeurs et vertus humaines attentive et serviable tu étais une icone de la cité

Armée de courage tu as lutté pendant de longues années contre la maladie qui t’emporte pour l’éternité

Louanges à DIEU le miséricordieux Gallé a fait l’humanité avec ferveur et piété

Lors de la résurrection tes bienfaits te seront payés au centuple ; c’est une écriture de la sainteté

En ce moment les avares et vaniteux connaîtront l’enfer dans son intensité.

Demain lorsque la nuit aura avalé le temps et que l’aurore aura annoncé le jour ; tu manqueras à l’assiduité

Intrépide amazone, beauté de Néfertiti, élégance de Jacky Kennedy dont le crédo est l’amitié

Aristocrate peule, lignée parée d’or Karamoko Alpha Mo Labé, Thierno Mo Sigon, Hamidou Ibrahima, en fraternité

La suite avec Mamadou Cellou Thierno, Chérif Taïbou et Kadiatou Gallé en toute humilité

Les femmes de Yembéring, autoritaires, déterminées et volontaires, le jugement est de André Levin en toute honnêteté

On a là des références pour camper notre chère Gallé, abreuvée comme on le voit à la bonne source pour faire l’humanité.

Repose en paix

Amen !

Amadou Diouldé Diallo

Journaliste historien

Conakry

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS