Lama Sidibé : « On m’a invité à Dakar pour la réconciliation entre la Guinée et le Sénégal »

Lama Sidibé« Moi, Tidjane Soumah (PDG de Tidjane Word Music) m’a appelé pour me proposer d’aller représenter la Guinée dans un concert pour la réconciliation entre la Guinée et le Sénégal, la lutte contre Ebola et l’intégration africaine. Et, on ne m’a jamais dit d’aller chanter pour le président de la République », a dit Lama Sidibé qui a joint Guineematin.com au téléphone, ce mardi 04 août 2015. 

Pour l’artiste, il n’y a même pas eu une histoire d’argent entre la structure de Tidjane Soumah et lui. Lama Sidibé a dit à Guineematin.com que Tidjane Soumah lui a effectivement demandé à combien cela pourrait être possible, mais l’artiste a estimé qu’il n’avait pas à réclamer un caché pour un concert humanitaire.

Lama SidibéPar ailleurs, l’artiste de Hôré Fello estime que ce n’est pas un problème pour un chanteur de répondre à l’appelle d’un chef d’Etat. « Si le premier magistrat du pays m’appelle, je dois répondre ! S’il m’appelle tout de suite et me demande de prendre mes instruments pour venir chanter pour lui, je viens, même si c’est au palais », a dit l’auteur de « Cellou Laamikhé.

Revenant sur son invitation à Dakar, Lama Sidibé a demandé avec insistance si Guineematin.com pourrait l’aider à savoir s’il y a un vrai concert pour la réconciliation entre la Guinée et le Sénégal ou bien un concert politique pour soutenir le président Condé.

Devant l’incapacité du journaliste à aider l’artiste à savoir quel genre de concert se prépare à Dakar et notre insistante question de savoir s’il répondra ou pas à cette invitation, Lama Sidibé a finalement conseillé : « Dites à la Guinée que Lama Sidibé a été invité à Dakar pour un concert sur la réconciliation entre la Guinée et le Sénégal le 6 août à Dakar. Et, s’il y a une connotation politique, Lama Sidibé décline ! ».

Sur ces choix politiques, l’artiste de Hôré Fello est très clair : « ce sont les commerçants et les fonctionnaires qui se cachent. J’ai un choix politique et c’est connu de tous. Donc, même si je viens chanter au palais pour le chef de l’Etat, ce ne veut pas dire que je fais sa politique », a indiqué l’auteur de la chanson « Bèrdèanden waalikè : Cellou Dalein Laamoto », lire « mon cœur est en paix, Cellou Dalein sera au pouvoir »…

A suivre !

Nouhou Baldé pour Guineematin.com

 

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS