Arrestation de l’honorable Gaoual : son avocat et son parti dénoncent une « justice politique »

Ousmane Gaoual DialloC’est un Ousmane Gaoual souriant et qui semble garder toute sa sérénité qui est monté tout à l’heure dans la fourgonnette de la gendarmerie chargée de le mettre en prison. Mais, aux antipodes du calme du député qu’on envoie en prison, son avocat et son parti sont très furieux ont constaté les reporters de Guineematin.com qui étaient à Mafanco, ce lundi 10 août 2015.

Maître Salifou Béavogui a dénoncé une violation des droits de son client qu’on vient d’interpeller comme dans un cas de flagrant délit, alors qu’on est à plus de dix jours des faits qui lui sont reprochés. L’avocat n’est pas tendre envers les agents de la justice.

Pour maître Béavogui, c’est inacceptable de traiter ainsi une banale affaire entre deux citoyens. Il dénonce alors une « justice politique ». L’avocat a rappelé qu’il y a des criminels qui se promènent dans ce pays qui ne sont pas inquiétés, des gens qui ont détourné qui se promènent sans être inquiétés…

Egalement, l’UFDG, par la voix de son deuxième vice-président et président du groupe parlementaire des Libéraux-Démocrates a dénoncé une « justice politique » avec l’armada sécuritaire énorme pour un simple cas de coups et blessures.

Docteur Fodé Oussou Fofana a surtout rappelé que c’est la première fois dans l’histoire politique de la République de Guinée qu’un député est entendu sur PV par la gendarmerie sans que son immunité parlementaire ne soit levée… Quid de son emprisonnement !

A rappeler que toutes les issues menant au tribunal avaient été bloquées avant cette arrestation, empêchant ainsi les militants qui ont suivi toute la journée d’être là au moment de l’arrestation de leur député.

A suivre !

Abdoulaye Oumou Sow, Fatoumata Keïta et Ibrahima Sory Diallo étaient au TPI de Mafanco pour Guineematin.com

 

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS