CENI«La CENI a déployé une mission  dans les trente huit (38) circonscriptions électorales du pays en vu de superviser l’affichage, la correction et procéder également à l’actualisation de la cartographie des bureaux de votes  », a entamé le porte-parole de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Me Amadou Salifou Kébé, au cours d’une conférence de presse animée vendredi 14 août 2015 à la maison commune des journalistes située à coléayah.

Poursuivant, Me Amadou Kébé expliquera que l’objectif visé par la CENI est de se doter d’un fichier fiable et actualisé, conformément aux dispositions de l’article 20 du code électoral.

« Quand une personne est inscrite sur la liste électorale, elle a le droit de venir vérifier si les informations qu’elle a fournies sont exactes. Notre code va un peu plus loin en interdisant les mineurs et les étrangers  sur la liste électorale», a expliqué Me Amadou Kébé.

Me Amadou Kébé a aussi parlé de la  fixation de la caution que devront payer chacun des candidats à l’élection présidentielle, qui est de huit cent millions (800.000.000) de francs guinéens. « C’est sur le compte du receveur central du tresor qu’il faut verser les 800.000.000. Il s’agit du numéro 2011000136. Ce montant a été proposé par une commission financière. Pour la hausse de ses montants nous avons tenu compte  de deux principes, le premier étant de permettre la participation du plus grand nombre, le deuxième, tenant compte du fait que c’est une élection majeure pour notre pays, donc il ne faut pas ouvrir la porte à n’importe qu’elle candidature », a rappelé Me Amadou Kébé.

Pour terminer, le porte parole de la CENI a expliqué que ce montant est insignifiant pour les grands partis.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tel : (00224)621-09-08-18

 

 

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin