Dr. Faya Milimono, président du Bloc LibéralCe lundi 17 avril 2015, le président du Bloc Libéral (BL), Faya Milimono, aurait été empêché de sortir du pays, lorsqu’il tentait de se rendre au Libéria, sur invitation de ses militants, a appris Guineematin.com du parti de l’intéressé.Faya Milimono a rencontré une opposition farouche d’un capitaine de l’armée qui aurait déclaré avoir  reçu l’ordre   de ne pas laisser l’opposant sortir du pays, nous a-t-on appris.

Joint au téléphone par Guinéematin.com, le porte-parole du parti, Aliou Bah, nous expliquera que « c’est sur invitation des militants du parti que Faya Milimono devait se rendre au Liberia. Mais arrivé à la frontière, il a vu des militaires  qui l’attendaient apparemment.  Ils lui signifient qu’il a une interdiction de sortir du territoire. Il trouve cette interdiction comme quelque chose qui n’a pas de sens, d’autant plus que ce n’est  pas une décision de justice, parce que Faya n a pas de problème avec la justice ».

Poursuivant ses accusations, le porte-parole du parti  nous confiera que « l’officier qui s’est  présenté au président du Bloc Libéral, l’a fait sous une fausse identité.  Il lui a dit qu’il s’appelait Sidiki Camara et après il y a un de ses amis qui l’interpelle  sur un autre nom, Mamadi Keita. Chose qui na pas laissé indifférent Faya Milimono », nous rapporte notre interlocuteur.

«Après de longs tiraillements, le parti a décidé que le leader quitte cette zone pour se rendre à N’zérékoré, car  on ne pouvait pas savoir si sa sécurité n’est pas menacée. Nous ne savions pas pourquoi ces gens l’attendaient là ».

A en croire le porte-parole du Bloc Libéral, des avocats sont entrain d’examiner cette situation, pour voir s’il y a nécessité  de porter plainte.

Abdoulaye Oumou Sow pour Guinéematin .Com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin