Georges Gandhi Tounkara (2)En tournée au Foutah, Georges Gandhi Faraguet Tounkara a bénéficié d’un accueil bienveillant de la jeunesse de la préfecture de Dalaba. Le leader politique  a expliqué les principales préoccupations de l’UGDD pour l’avenir de la Guinée ; a appris sur place Guineematin.com à travers son envoyée spéciale.

« Je suis pour l’éducation de la jeunesse. Avec mes entreprises scolaires, Sainte Mari, Saint Georges et l’Université Mercure qui n’ont cessé de faire les premiers de la République. Et nous venons de créer un incubateur académique pour permettre à la jeunesse de créer de l’emploi eux-mêmes. L’UGDD est un parti qui veut promouvoir l’éducation. L’éducation est pour nous fondamentale. Car c’est à travers cela que vous serez demain des cadres compétents », a lancé le président Georges Gandhi Faraguet Tounkara aux jeunes militants et sympathisants de Dalaba, le samedi 15 août 2015.

Georges Gandhi Tounkara (1)Accueilli dans une salle de réception de l’hôtel Tangama par une foule de jeunes et de femmes, le président de l’Union guinéenne pour la démocratie et le développement n’a pas manqué d’expliquer ses ambitions. Selon lui, l’UGDD est dans une dynamique d’excellence et non pour promouvoir l’ethnocentrisme

« La Guinée est aujourd’hui divisée, il faut que cela s’arrête parce que la jeunesse n’a pas d’ethnie ni de région. La jeunesse est dynamique, c’est cette dynamique qu’il faut mettre en valeur pour faire avancer la Guinée », explique t-il.

Dans la même lancée, le président de l’UGDD, a rappelé le rôle qu’il a joué pendant la transition de 2009. « Lorsque j’ai été nommé ministre de l’Enseignement supérieur, j’ai reçu un satisfecit des jeunes étudiants de Maroc qui ont, pour la première fois, perçu l’intégralité de leur bourse et à temps. C’est pour dire, ce que nous voulons de la Guinée,  c’est sa réussite, son unité et son engagement. Aujourd’hui, pour avoir du travail, il faut appartenir à un certain groupe ! Nous voulons que cela s’arrête. Nous voulons que le guinéen soit apprécié non pas par son ethnie, mais sa compétence » explique Gandhi Tounkara face à un parterre de jeunes et de femmes.

Finalement, il a invité les jeunes de Dalaba de s’engager avec eux afin de combattre l’ethnocentrisme pour faire avancer la Guinée.

« Nous ne sommes pas un parti à argent. Vous distribuer de l’argent pour vous convaincre, acheter vos consciences, pour vous mettre dans la rue, pour vous battre etc. …non ! Votre arme fatale, c’est votre droit de vote. La population guinéenne est constituée à plus de 60 pour cent de jeunes ; aujourd’hui, l’Assemblée nationale ne reflète pas cette réalité.  Ça veut dire que les jeunes vous votez mal, vous ne votez pas pour vous-mêmes. Et quand vous votez pour les autres parce qu’ils vous ont payé, après ils feront ce qu’ils veulent de vous et vous ne pourrez rien dire. L’argent a détruit nos relations, vous devez être des hommes et des femmes de conviction », a conclu le président de l’UGDD Georges Gandhi Faraguet Tounkara

De Dalaba, Fatoumata Keïta, envoyée spéciale de Guineematin.com

Tel: (+224) 654 47 99 71

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin