Maître Alpha Camara, blessé par balles (1)A Kankan, l’insécurité est de plus en plus devenue un problème très crucial. C’est encore une tentative d’assassinat qui a réveillé les habitants du quartier Missira, dans la commune urbaine de Kankan, la nuit du samedi 22 à ce dimanche 23 août 2015. C’est un homme d’une cinquantaine d’années, maître Alpha Camara, conducteur de camion benne qui a reçu la visite des inconnus armés jusqu’aux dents, a appris Guineematin.com à travers son correspondant local.

Selon l’épouse de maître Alpha que Guineematin.com a rencontré au chevet du blessé, à l’hôpital de Kankan, c’est à 02 heures du matin que quatre malfaiteurs sont venus chez eux. « Ils ont tapé à la porte et on leur a demandé c’est qui, ils ont refusé de s’identifier. Mon mari aussi, devant cette attitude et à cette heure tardive, a refusé d’ouvrir la porte. C’est ainsi qu’ils ont défoncé par la force les battants de la porte pour se retrouver à l’intérieur », explique-t-elle à Guineematin.com, quelques heures seulement après les faits.

Deux cent millions de francs emportés

Selon madame Camara, une fois à l’intérieur, toute la maisonnée a été mise au respect et les indésirables visiteurs ont exigé de l’argent. « Ils ont mis mon mari et moi au respect et ont demandé en langue locale où est l’argent ? Devant l’insistance de mon mari, les bandits sont allés fouiller les chambres. Mon mari avait le prix d’un autre camion benne qu’il devait acheter dans ces jours-ci, un montant qu’on peut estimer à une valeur de deux cent millions de francs guinéens (200 000 000 GNF) et à cela s’ajoute toutes les recettes de Me Alpha ainsi que les miennes », rapporte-t-elle.

Des tirs à balles réelles à quelques mètres d’un commissariat

Maître Alpha Camara, blessé par balles (1)A en croire l’épouse de maître Alpha, la victime, c’est après le vol et au moment où ils repartaient que son mari a retenu un des bandits avec lequel il a livré un combat. Durant leur lutte, le malfaiteur a crié au secours et les autres bandits sont revenus tirer sur maitre Alpha et libérer leur compagnon.

Pour sa part, le jeune frère de maître Alpha Camara ne comprend pas la passivité de la police qui laisse les bandits tirer à bout portant sur des paisibles citoyens. « Ce qui fait de plus mal, mon frère habite à quelques cent mètres de l’actuel commissariat de la police de Kankan. Or, durant toute cette opération, la police n’est pas intervenue », a-t-il regretté.

Transporté d’urgence à la chirurgie de l’hôpital régional de Kankan, la victime a été mise sous des soins intensifs après l’extraction des balles de son ventre. Aucune autorité n’a pour le moment rendu visite à cette énième victime de l’insécurité que les forces de l’ordre sont accusées de laisser sévir…

De Kankan, Mamadou Sounoussy Diallo pour Guineematin.com

Tél. : +224 622 398 283

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin