Une femme atrocement assassinée à Dar-Es-Salam 1 : son mari à Guineematin

Femme assassinée Le  corps  sans vie d’une  femme  retrouvée à Dar-Es-Salam 1, présentant  de  nombreuses traces de  blessures, ce  samedi 22 août 2015, a appris Guineematin.com.com à travers un reporter qui était sur place. La  défunte, Mama  Aïssata Touré, âgé de 22 ans, marié à Aboubacar Cissé et mère de deux enfants : Makissa, âgée de 7 ans et Mohamed, 5 ans (sur la photo ci-contre avec leur père).
Selon son époux, Mama Aïssata est  sortie  de  la  maison conjugale pour la dernière fois le samedi 22 août vers 06  heures du matin pour aller au marché. C’est en cours de route qu’elle a été attaquée et assassinée par des individus de façon très horrible. « Elle présentait des  blessures sur tout le visage. Elle a été poignardée de tous les deux côtés du ventre : le bras droit coupé… Son corps gisait dans le sang près d’un marigot… », a expliqué au reporter de Guineematin.com monsieur Aboubacar  Cissé, l’époux de la défunte.

Dans le voisinage, les commentaires vont au-delà du simple fait de bandits à cause notamment de la décapitation du corps. Certains n’excluent même la possibilité de certaines pratiques mystérieuses et inhumaines…

Alors qu’il y avait une forte pluie dans la capitale, le cadavre est resté étalé toute la journée du samedi 22 août 2015, la croix rouge ne se serait présentée sur place que dans l’après -midi. Le corps a alors été transporté à l’hôpital avant d’être rendu à la famille pour son inhumation le lendemain, dimanche 23 août au cimetière de Koloma.

Ibrahima Sory Diallo, de retour de Dar-Es-Salam pour Guineematin.com 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS