Exploitation des rails : les syndicalistes des Mines prêts à soutenir ceux de RUSAL CBK face à Bolloré

Rusal CBK au ministère des MinesLes  syndicats  du ministère  des  mines  et  de  la  géologie  ont  reçu hier, mercredi  26  août  2015, leurs  homologues de RUSAL CBK au bureau du syndicat dudit ministère, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters qui était sur place. Face au démantèlement des rails de la compagnie au port autonome de Conakry par le groupe Bolloré.

Les syndicats des employés de Rusal  CBK ont rencontré leur homologues du ministère des mines et de la  géologie en vue de leurs soutiens.

Emanuel Foula Tolno, Rusal CBK au ministère des Mines« De nos  jours, les travailleurs de Rusal CBK se trouvent sur une  pente glissante. Quand  nous  pensons  à ce qui  se  passe  à Fria, on  a  peur que cela puisse se  répéter dans  notre compagnie. L’entreprise  avait  été  menacée avec  l’arrivée  du  train Conakry Express qui nous a  fait  perdre  un  train  dans  notre  production sur  24 heure. Si Bolloré s’ingère dans notre production, ce  qui signifiera  encore  une  perte  de  deux  trains. Camarades  syndicalistes, nous demandons votre  soutien », a plaidé Emanuel Foula Tolno, premier délégué du port miniser.

Pour  sa  part, Ouo-Ouo  Lamah, secrétaire  général adjoint  et  porte  parole des  syndicats  du  ministère  des  mines  et  de  la  géologie  a  dit être  prêt  à  soutenir  par  tous  les  moyens  légaux  leurs  homologues de  RUSAL  CBK en  vue  de  préserver  leur  emploi. « Nous  allons  préconiser des solutions, parce que  mettre  à  la porte  des  travailleurs, non  seulement ça  va  peser  sur  le  dos  de l’Etat, mais ça  aura des répercutions  sur  leurs  familles  respectives. Il  est  important  de connaître  les  signataires  de  ces  contrats qui  octroient  ces  rails  de  CBK  à  Bolloré. Nous  sommes  prêts à mener le  combat jusqu’à  ce  que  le  droit  des  travailleurs  soit reconnu. Nous sommes prêts à les soutenir jusqu’a la Présidence de la République », a promis Ouo-Ouo Lamah.

Rusal CBK au ministère des MinesAprès le ministère des Mines, le collège syndical de Rusal-CBK s’est rendu au port minéralier de la CBK où elle a organisé un meeting avec les travailleurs du port. Ce meeting avec tous les travailleurs réunis a permis au syndicat d’expliquer le danger lié à une éventuelle exploitation des rails par Bolloré. La Direction générale de Rusal n’est pas contre une mutualisation du chemin de fer, mais cela suppose une rencontre de dialogue afin de situer les responsabilités de chaque partie, définir qui doit investir dans le chemin de fer pour que toutes les parties y gagnent », a déclaré Mamadou Telly Diallo, Secrétaire général du syndicat de la mine de Débélé.

Rusal CBK au ministère des MinesDe son côté, le Secrétaire général de fédération des mines et carrières, d’industries chimiques, El Mamadouba Soumah, a réaffirmé le soutien de sa structure dans la défense des intérêts moraux et matériels des travailleurs de Rusal-CBK.

Les travailleurs du port minéralier de Rusal-CBK ont demandé à leur syndicat qu’ils sont à leur écoute à tout moment car ils ne veulent pas subirent le sort des travailleurs de GETMA qui se sont retrouvés à touche après que le groupe Bolloré ait repris la gestion du port.

Il faut rappeler que face au démantèlement des rails de Rusal au port autonome de Conakry, le Ministère Russe des Affaires Etrangères a fait un communiqué dans lequel, la diplomatie Russe a exprimé son inquiétude face à cette situation inacceptable et demandé aux autorités guinéennes d’agir rapidement pour que les droits de la société Rusal soient respectés.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS