Retour de Dadis : les militants des FPDD dans les rues et à l’ambassade d’Amérique

Moussa Dadis Camara, FPDDIls étaient une centaine de militants des Forces patriotiques pour la démocratie et le développement (FPDD), en majorité des femmes à occuper ce lundi 31 août 2015 les rues de la capitale guinéenne, notamment de la cité Enco5 à l’ambassade des Etats unis d’Amérique. Avec des pancartes sur lesquelles on pouvait lire ‘’Non à l’injustice‘’, ‘’Oui au retour de Moussa Dadis Camara’’, ces femmes déterminées exigent le retour en Guinée du président des forces patriotiques pour la démocratie le développement ‘’FPDD’’, exilé à Ouagadougou depuis le lendemain du massacre du 28 septembre 2009.

Martin Lamah, un des meneurs de la manifestation de ce lundi estime qu’ils ont été délibérément provoqués par les forces de l’ordre. « Ce sont eux qui sont venus ramasser certaines des femmes manifestantes. C’est nous qui avons organisé cette marche qui  est purement sociale. On a commencé à Enco5, le premier  groupe était devant moi, il y avait des pick-up non immatriculés qui sont venus pour ramasser les femmes. Alors que notre message était d’aller à l’ambassade d’Amérique pour passer notre message qui est d’exiger le retour de Dadis.», a notamment dit monsieur Lamah.

Ces manifestants très remontés disent être motivés parce qu’ils qualifient de  silence des autorités de Conakry dans l’affaire Moussa Dadis Camara. «  Les autorités de Conakry ne font pas ce qu’elles doivent faire. Elles ont bafoué l’article 10 de notre constitution en tout ces alinéas. Nous allons poursuivre cette affaire. », a ajouté notre interlocuteur.

Après quelques heures  de marche, ceux qui ont réussi à rallier l’ambassade des Etats-Unis en Guinée ont été dispersés par des policiers qui ont usé du gaz lacrymogène, de matraques et de gourdins.

Cette manifestation des militants des forces patriotiques pour la démocratie et le développement fait suite à celle organisée il y a près de deux semaines par des femmes à N’zérékoré, au sud de la Guinée. Toutes ces manifestations exigent le retour en Guinée de l’ancien chef de la junte qui a dirigé la Guinée du 23 décembre 2008 au 03 décembre 2009.

Kolouba Koïvogui pour Guineematin.com

Tél. : 624 21 00 81

Vous pouvez cliquer sur le lien ci-dessous pour écouter la version audio :

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS