Le Ministre Bantama à Guineematin : projets pour la diaspora, l’électorat du Foutah…

Sanoussy Bantama Sow« J’ai passé quatorze ans à l’étranger, je connais les problèmes auxquelles les guinéens de l’étranger sont confrontés », s’est exclamé Monsieur Sanoussy Bantama Sow, Ministre Délégué des Guinéens de l’Etranger,  au cours d’une interview qu’il a accordée à Guineematin dans son bureau à Kaloum, ce lundi 31 août 2015.

Dans cet entretien, le Ministre nous a fait savoir qu’un projet est en vue d’être réalisé pour faciliter le rapatriement des corps des guinéens qui trouvent la mort à l’étranger. Dans le cadre de l’immobilier également, des protocoles sont signés pour la réalisation de maisons destinées à la Diaspora Guinéenne désireuse de s’offrir des demeures en Guinée. Le Ministre a également indiqué que le Foutah, comme toutes les trois autres régions naturelles de la Guinée, n’appartient point à un leader.

Bantama Sanoussy SowL’organisation de la Diaspora est une des difficultés auxquelles le Ministre Bantama veut faire face. Déjà, selon lui, des conseils de ressortissants guinéens sont entrain d’être mis en place.  « Il y a plus de quinze pays d’où on nous a fait parvenir les listes nominatives des bureaux installés par voie d’élection. A partir de là, on peut coir comment impliquer cette diaspora dans le processus de Développement de notre pays, en coordonnant leurs apports »

Le Ministre a indiqué à Guinematin qu’un protocole d’accord a été récemment signé entre les autorités guinéennes et la société immobilière Diamond Plazza qui est entrain de réaliser des maisons d’habitation en Guinée. « Nous avons discuté avec eux pour permettre aux guinéens de l’étranger d’avoir de très belles maisons  à moindre coût », rassurera-t-il.

Pour faciliter le rapatriement des corps des guinéens qui décèdent à l’étranger, « nous avons récemment signé un protocole avec NSIA Guinée », dira la Ministre qui ajoute que c’est là un des problèmes qui assaillent la Diaspora Guinéenne.

Pour les Guinéens  désireux de rentrer au bercail après leurs cycles d’études à l’étranger, le Ministre révélera qu’un projet est en cours d’élaboration pour faciliter cela.  « Depuis quelques mois nous sommes en train de travailler en commun accord avec la Présidence de la république pour projet qui consiste à faire venir des Professeurs, des Docteurs et des Ingénieurs. Si on fait venir un Docteur pour une durée de trois mois, s’il percevait mille dollars aux USA, arrivé en Guinée, nous le payeront aussi mille dollars. C’est juste un exemple », a expliqué le Ministre.

Moussa Dadis Camara est aussi un guinéen vivant à l’étranger, mais le Ministre Bantama Sow ne souhaite pas en parler : « le Ministère de la justice est chargé de gérer ce dossier, chacun doit faire son rôle », balancera-t-il.

Le Ministre a tout de même regretté que son département n’ait pas pu jusque là, réaliser le recensement des guinéens de l’étranger, invoquant des contraintes budgétaire. Le budget du département a chuté de 20%, mais le Ministre promet que ce projet pourrait voir le jour en 2016, c’est-à-dire au cours de l’année budgétaire à venir.

Dans le volet politique de cette interview dont vous aurez l’intégralité sous peu, le Ministre des Guinéens de l’étranger ne commente pas la consigne de vote de Diallo Saddakadji en faveur du Professeur Alpha Condé. « Tous ceux qui se cachent derrière l’ethnie, c’est qu’ils sont faibles, c’est des politiciens sans programme. Le Foutah n’est pas une propriété privée d’une personne», dira le Ministre.

« Les jours à venir, nous allons montrer aux gens que nous refuserons qu’une poignée de personnes puisse prendre une région en otage».

Thierno Amadou Camara pour Guineematin.com

Tél. : +224 622 10 43 78

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS