ALLIANCE UFR: L’UMP VIENT RENFORCER L’UNION POUR L’ALTERNANCE 2015

 allPublireportage : L’Union pour le Mouvement Populaire (l’UMP) vient de manière solennelle et matérielle, certifier leur engagement à accompagné le Président de l’espoir. Le futur Président de la Guinée Monsieur Sidya Touré candidat de l’Union des Forces Démocratiques (l’UFR). Ils l’ont fait savoir à l’occasion d’une conférence de presse, ce Samedi 19 septembre 2015, à la maison de la presse.

Dans son discours de circonstance, le Président de l’Union pour la Majorité Populaire (l’UMP), Monsieur Boubacar Siddighi Diallo, dit venir s’ajouter à cette équipe pour concourir à l’effort national. Ce, après avoir étudié les contours et détours des différents candidats à cette échéance électorale : « Le parti, par ma voix, a décidé de vous informer que nous faisons alliance avec le parti de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée. Qui, a bien voulu présenter comme candidat, Monsieur Sidya Touré. Ceci, pour un mariage pour le pire et pour le bien » a-t-il annoncé.

Poursuivant son discourt, le Président de l’Union pour le Mouvement Populaire, est revenu sur les motivations du choix de son parti. Selon lui, la première motivation est l’union des guinéens et cela constitue le souci majeur de son parti : « Unir les guinéens, ça suppose être dans les discours et dans les faits de la constitution. L’UFR est donc un parti que nous avons identifié et qui est transversal par excellence ».

La deuxième motivation est une préoccupation, qui est le fait de savoir qu’une institution politique doit concourir à l’effort du développement : « L’UFR, par la formation de ces structures, est un parti qui allie deux concepts politique. Un parti de masse et un parti de cadres et qui est doté d’une administration politique solide, basée sur la compétence. Donc l’équipe qui ne marche pas sur l’improvisation », déclare-t-il.

ffftPour Boubacar Siddighi Diallo, le fondement de la nation c’est d’abord la prévoyance et l’organisation. En mettant en place des instruments pour parvenir à sa vision : « le retard de la Guinée est dû à l’improviste. Au sein de l’UFR, nous observons un effort qui réuni des cadres, des élites, qui réfléchissent sur des modèles de développement. Cela nous a inspiré, rassuré et convaincu d’opter pour suivre cette formation politique et appuyer son candidat », martèle le président de l’UMP.

Et la troisième raison, est liée à la personne du candidat qui a œuvré au développement d’un Etat. Un pays qui est aujourd’hui, une référence dans la sous-région : « Monsieur Sidya a travaillé avec un chef d’Etat de la sous région. Avec lui, il a conçu des modèles de développements qu’il a lui-même exécuté et qui on été des réussites appréciables. Et qui font que lorsque vous parlez de la Cote d’ivoire, vous ne faites que citer des œuvres en majeur partie réalisées par l’effort concerté de Monsieur Sidya Touré. »

Transmis par la Cellule de Communication de l’UFR

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS