ENTAG (1) Sur les deux principaux axes routiers de la capitale guinéenne, Conakry (l’Autoroute Fidel Castro et la route le Prince), des points de violences inter-ethniques se sont dressés et ont entraîné plusieurs blessés et d’importants pillages de boutiques et magasins, ce vendredi 9 octobre 2015, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Sur l’autoroute Fidel Castro, malgré la présence massive de la police, des jeunes et des femmes avec des effigies du parti au pouvoir, le Rpg arc-en-ciel, pillaient magasins et boutiques et entraient dans les quartiers avec les biens ainsi injustement dérobés.

C’est cette situation qui prévalait ce matin au grand marché de Matoto, à Kissosso et à Entag. A Entag, précisément au niveau du rond point, il fallait être d’une X ou porter un t-shirt Y pour tromper l’apparence afin de pouvoir passer relativement en paix.

Sur l’axe Sonfonia-cimenterie, un barrage semblable a été dressé par des gens censés appartenir à une autre ethnie et à un autre parti politique…

Sur cet axe, les passants sont interrogés. Il faut être de l’ethnie X ou s’exprimer couramment dans la langue Y pour pouvoir franchir le tronçon qui relie Sonfonia à la Cimenterie. A ce niveau, lorsque nous quittions les lieux, aux environs de 14 heures, aucune présence des forces de l’ordre n’était visible.

A la différence de Entag où des boutiques et magasins ont été pillés de leurs contenus et d’autre incendiés devant des agents de la police nationale.

Sur l’axe le Prince, de la Cimenterie à Sonfonia, des actes de pillages de magasins n’étaient pas encore signalés lorsque nous quittions les lieux.

Thierno Amadou Camara pour Guineematin.com

+224 622 10 43 78

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin