CEAMI DakarDepuis 14h (GMT), la distribution des cartes électorales et l’implantation des Bureaux de Vote sont interrompues à Dakar, consécutivement à des échauffourées ayant éclaté entre militants de la Mouvance Présidentielle et ceux de l’Opposition Républicaine, a constaté sur place Guineematin.com via son Correspondant local.

A quelques heures seulement du scrutin présidentiel devant se dérouler ce dimanche 11 octobre 2015, de vives tensions sont enregistrées dans la capitale sénégalaise.

A l’origine, l’Opposition accuse la CEAMI d’avoir volontairement dissimulé un peu plus de deux mille cartes d’électeurs dont les victimes sont de Thiaroye, Joal et Kayar.

CEAMI 00« Ils ont volontairement dissimulé des cartes de manière sélective, en ciblant les électeurs de l’ opposition. Comme le délais est désormais intenable, il faut absolument que le Président de la CEAMI ordonne le vote des victimes de cette extorsion frauduleuse avec leur récépissé, comme c’est maintenant le cas aux USA et en Angola, suite à des dysfonctionnements », déclare El Hadj Abdourahmane Diallo, Trésorier du Bureau Fédéral de l’UFDG.

Plus loin, dans une correspondance adressée au Président de la CEAMI, les Responsables de la Société Civile et de l’opposition Républicaine fustigent les circonstances et les contours des pertes de cartes enregistrées et exigent une décision écrite ou une déclaration solennelle autorisant le vote des victimes sur présentation de leur récépissé.

Ayant sollicité de tous les requérants le temps d’entrer en contact avec la CENI Centrale pour en avoir l’aval, le President de la CEAMI, Emile Yombouno, a failli se faire lyncher, alors qu’un autre groupe tentait de le prendre en otage, les Responsables de la Société Civile et de l’Opposition Républicaine l’accusant de lenteur et de mauvaise foi, au motif que la dénonciation de ces défaillances a été faite depuis bientôt cinq jours, sans réaction de sa part.

lettre à la CEAMIIl n’en fallait pas plus pour irriter les militants et sympathisants de la Mouvance Présidentielle qui ont tenté de disculper et de protéger Monsieur Yombouno. Il a fallu l’intervention des forces de sécurité pour ramener un calme précaire.

Toujours est-il qu’au moment de la rédaction de cette dépêche (17h GMT), toutes les activités d’implantation des Bureaux de Vote et de distribution des cartes électorales étaient bloquées, l’opposition exigeant la satisfaction totale de ses revendications avant la reprise des activités.

Les membres du Bureau de la CEAMI se sont momentanément retirés dans une salle pour toutes fins utiles.

À suivre !

Depuis le Centre de distribution des cartes électorales à Dakar, Mandian SIDIBE pour Guineematin.com

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin