ManifestationUn autre guinéen vient de faire les frais des contestations près électorales au quartier Sonfonia Gare, précisément à Hafia II, en allant vers la Cimenterie, dans la haute banlieue de Conakry, a appris Guineematin.com de plusieurs sources concordantes.

Selon des témoins qui ont joint Guineematin.com au téléphone, c’est peu après 11 heures que des agents de sécurité, venus dans un véhicule pick up ont tiré sur des jeunes qui avaient érigé des barricades et qui empêchaient la circulation sur l’axe Sonfonia-Cimenterie. Pour le moment, on parle d’un mort et de trois blessés.

Le défunt, prénommé Boubacar, serait originaire de Têné dans la préfecture de Télimélé, selon une dame qui s’est présentée comme étant la sa sœur de la victime et qui s’est retournée au quartier pour porter la mauvaise nouvelle aux autres parents.

Selon les témoins, le corps est actuellement à la mosquée de Sonfonia Gare. « Ce n’est pas la croix rouge qu’on attend, mais les parents de la victime », a dit un de nos contacts.

Enfin, les blessés (Mamadou Lamarana Diallo, Thierno Ousmane Diallo et Mamadou Sow), tous de jeune âge, sont en route pour la clinique « Mère et enfants » de Kaporo.

La Guinée est à la veille d’une élection présidentielle à risque, d’autant que le chef de l’opposition a déjà annoncé qu’il ne reconnaîtra pas les résultats…

Mais, ce matin, son directeur de campagne a appelé leurs militants à aller voter dans le calme et la sérénité. Fodé Oussou Fofana a plusieurs fois insisté sur la nécessité d’éviter des perturbations en vue de réussir l’élection dans le calme.

A suivre !

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin