Certain femmes venu

Dans la matinée de ce samedi 10 octobre 2015, certaines femmes de la sous-région étaient en conclave au palais du peuple pour soutenir les actions de la COFIG dans le cadre du scrutin présidentiel. Ces femmes sont venues du Sénégal, du Nigeria, du Libéria, du Mali, du Ghana, etc. pour s’enquérir du rôle et de l’apport de la COFIG pour la tenue du scrutin prévu demain, dimanche 11 Octobre 2015.

La porte-parole des femmes venues de l’étranger, N’Diow N’Diaye de nationalité sénégalaise, a réitéré le soutien moral des femmes sœurs de la sous-région pour la tenue de cette élection dans des conditions idéales comme le souhaitent les femmes africaines et à travers le monde.

Mais, madame N’Diow N’Diaye a déploré l’inégalité patente entre les hommes et les femmes pour des postes de décision sur tout le continent ;

Elle a alors suggéré des corrections adéquates, (Compétence égale, chance égale) pour un développement harmonisé et conséquent ;

femmes, COFIG, Présent à cette grandiose rencontre des femmes d’Afrique en Guinée, le ministre des Droits de l’Homme et des Libertés Publiques, Khalifa Gassama Diaby, a soutenu l’idée selon laquelle ‘’Sans la femme, il n’y a pas de nation’’ ; avant d’ajouter que les femmes sont les baromètres de la société, alors cette case de veille nous aide beaucoup, et nous avons encore besoin de l’aide des femmes.

Pour sa part, la présidente  et l’initiatrice de cette mesure d’accompagnement pour des élections apaisées en Guinée, s’est réjouie de la présence massive de ses sœurs de la sous-région qui viennent soutenir notre pays dans cette phase cruciale de sa tendre enfance en matière de démocratie. Dr. Makalé Traoré a estimé que c’est le manque de vision et d’initiative conséquente qui fait que, malgré leur représentativité (52% de la population), les femmes ne parviennent pas à faire la décision en Guinée.

Pour parer à cette tare, Dr. Makalé Traoré a proposé l’unité des femmes, l’engagement pour la patrie afin de parvenir à une décision de paix qui leur tient de plus à cœur, a-t-elle proposé.

A rappeler que la COFFIG a déployée 2 000 observatrices sur toute l’étendue du territoire guinéen dont 900 à Conakry.

Yacine Sylla pour Guineematin.com

Tél. : (+224) 628 71 71 56

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin