Yacine (1)C’est au téléphone que le correspondant de Guineematin.com a appris qu’il y a de nombreuses irrégularités dans la sous-préfecture de Sansalé. Pour des certitudes notre correspondant s’est rendu sur les lieux à la CEPI pour rencontrer le plaignant et demander plus de détails au président de la CEPI de Boké.

Selon monsieur Mamadou Safaye Diallo, à Sansalé, « dans les bureaux de vote où le matériel est arrivé, on nous dit que les bulletins sont finis. Je suis venu informer le président de la CEPI et il m’a dit qu’il ne dispose plus de bulletins à Boké. Il m’a dit qu’il vérifie dans le magasin. En plus, le problème le plus grave est qu’à l’heure où nous sommes, il y a beaucoup de nos fiefs dans le Sansalé où le matériel électoral n’est pas encore arrivé », a-t-il dénoncé.

Mais, avant que nous ne quittions les lieux, le président de la CEPI, Elhadj Sékou Souaré, appuyé du commissaire de la CENI, a trouvé comme solution de prendre des bulletins dans certains bureaux de votes et envoyer dans les bureaux déficitaires. « C’est la répartition qui a fait défaut », a expliqué monsieur Souaré, cet après-midi.

Par ailleurs, Monsieur Safaye Diallo a également parlé des gens qui auraient été pris avec des bulletins cochés à Kolaboui, précisément à Tassara et à Tomboya, dans la commune urbaine de Boké et qu’un vote était échangé à un sac d’argent.

Après la rédaction de cette dépêche, Guineematin.com a rappelé (à 17 heures 45’) le secrétaire fédéral de l’UFDG pour avoir les dernières informations. «C’est à 16 heures 30 que les bulletins de vote sont arrivés à Tanéné, Siridjan et Tarfaya. Et, jusqu’à l’heure où je vous parle, les bulletins ne sont pas arrivés à Simbely, Sinthiourou, Serkoyya et Thiola », a dit monsieur Mamadou Safaye Diallo.

A 16 heures 40’, le téléphone du très chargé président de la CEPI sonnait toujours occupé.

Enfin, Guineematin.com a appris que les délégués qui devaient superviser le vote dans les quatre très enclavés villages (Simbely, Sinthiourou, Serkoyya et Thiola) ont déjà cherché à quitter l’île et rejoindre la terre ferme depuis 12 heures 45. Le vote a-t-il une chance de se dérouler en ces lieux ? Attendons de savoir !

A suivre !

De Boké, Mamadou Dioulde Diallo pour Guineematin.com

Tél.: 622 671 242

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin