CEPI de BokéEn attendant l’arrivée des résultats en provenance de la sous-préfecture de Sansalé où le premier responsable de l’UFDG se plaignait du retard de l’ouverture des bureaux de vote, « ces citoyens avaient bel et bien pu voter », a appris Guineematin.com, à travers son correspondant à Boké.

Joint au téléphone tour à tour ce lundi 12 octobre par guineematin.com, le président de la CEPI, Elhadj Sékou Souaré et le Monsieur Mamadou Safaye Diallo (de UFDG) ont confirmé que, malgré le très grand tard, les citoyens de ces villages très enclavés de Sansalé ont pu exercer leur droit civique hier soir.

« C’est le camion qui transportait le matériel électoral qui s’est embourbé en cours de route. C’est ce qui nous a fatigué. Comme la loi nous le permet, nous avons fait un décalage de l’horaire. Et puis, les électeurs dans ces circonscriptions ne sont pas nombreux. Dans 3 ou 4 heures, tous les électeurs peuvent voter. Donc, je peux vous rassurer qu’il n y a pas eu une circonscription dans la zone de Boké qui n’a pas voté », explique Elhadj Souaré.

De son côté, Monsieur Safaye Diallo a confirmé le vote dans ces villages en présence des délégués de l’opposition, même s’il est loin d’être satisfait. « Il y a eu vote. Mais, c’était formel. Tous les électeurs ne pouvaient pas voter », a dit monsieur Diallo, avant de dénoncer les autorités administratives qu’il accuse d’avoir intimidé, voir chassé des représentants de l’opposition dans certains bureaux de vote.

A l’instant où nous rédigeons ce papier , notre correspondant est dans la salle de centralisation des votes pour vous fournir les résultats provisoires rendus public dans la circonscription électorale de Boké.

A suivre !

De Boké, Mamadou Diouldé Diallo Diallo pour Guineematin.com

Tel: 622 671 242

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin