Manifestation, manifestants

image d’archive

La manifestation, post-électorale commence à paralyser la ville de Conakry, notamment la route Le Prince. Ce mercredi 14 octobre 2015, l’axe Baїlobaya-Sonfonia est totalement sous le contrôle des jeunes manifestants, a constaté Guineematin.com sur place, à travers un de ses reporters.

Selon des manifestants rencontrés sur le terrain, cette révolte est consécutive à l’assassinat d’un jeune mécanicien qui aurait été tué à balle réelle par les forces de l’ordre dans la nuit d’hier, alors qu’il était dans son garage. Voilà qui, ajouté à la tension électoraliste, semble emballer cet axe.

Très remontés, les jeunes manifestants ont bloqué la circulation, obligeant ainsi les chauffeurs à prendre les ruelles de quartiers jusqu’à la T8. Des chauffeurs, eux-mêmes craignant pour leurs vies, ont davantage étaient paniqués par les tirs des agents de la sécurité.

Pourtant, ces tirs de gaz lacrymogènes et le déploiement des agents n’avaient pu maîtriser la situation au moment où nous quittions les lieux.

Et, à Baїlobaya, la situation était encore plus grave. Les jeunes manifestants se sont même attaqués à au véhicule où se trouvait le reporter de Guineematin.

Munis des armes blanches, ces jeunes qui ouvraient sans ménagement les portières des véhicules avec des propos insolents et agressifs font subir des misères aux pauvres passants dont le tort n’aura été que de circuler sur une zone qu’ils croyaient « libre »…

De retour de Baïlobaya, Fatoumata Djouldé Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin