Gendarmerie, Koïn, KoinDepuis plusieurs jours une bande pour le moment non identifiée sème la terreur dans les différents villages de la commune rurale de Koïn, préfecture de Tougué (région administrative de Labé), a appris Guineematin.com sur place à travers son correspondant local.

Plusieurs victimes de la cité de Saïkou Saliou Ballaa Mo Koïn ont raconté au correspondant local de Guineematin.com ce qu’elles ont subi. C’est de nuit que des indésirables visiteurs surgissent, volent, violent et exercent des maltraitances sur les pauvres citoyens, souvent surpris en plein sommeil.

« C’est en plein sommeil qu’un jeune m’a trouvé au lit. D’abord, j’ai pensé que c’était mon mari… Il avait des couteaux et une torche très lumineuse et il était masqué. Il voulait tomber sur moi. Il a voulu enlever mon collant. Mais, j’ai résisté. Alors, il m’a menacé avec son gros couteau… », a notamment confié Sira Kéïta, l’une des cinq victimes de la nuit d’hier, mercredi 14 octobre 2015.

Après madame Sira Keïta, c’est une femme autre prénommée Hawa qui a enregistré la visite des bandits : téléphones et argent en ont fait les frais.

Puis, un boutiquier a également été visité, avant de s’introduire chez Elhadj Soumayé où des téléphones et de l’argent ont été aussi perdus.

Aujourd’hui, c’est le président du District de Koïn 2, Monsieur Alpha Ammar Balde qui s’en inquiète sérieusement : « avant, je dormais sans bien fermer ma porte. Mais, actuellement, je suis obligé de vérifier que la porte a été hermétiquement fermée avant de me coucher… ».

La remarque du président du District revient dans la bouche de presque tous ceux qui ont parlé à Guineematin.com ici à Koïn.

Déjà, les femmes qui sont les principales visées par ces voyous ont décidé d’aller demander au sous-préfet de Koïn de prendre des dispositions pour assurer leur sécurité.

Les femmes de Koïn comptent aussi envoyer demain un paquet de cola à l’occasion de la grande prière de vendredi pour solliciter la protection d’Allah face à ce danger humain qui terrorise plusieurs villages.

De Koïn (Tougué), Alpha Ibrahima Diogo Baldé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin