La fédération USA de l’UFDG appelle à la « discipline » après les résultats : Déclaration

UFDG, 2015_logo_alternativeDans une déclaration rendue public dans l’après-midi de ce vendredi 16 octobre 2015, les responsables de la fédération de l’UFDG aux Etats Unis d’Amérique appellent leurs militants et sympathisants à observer « la discipline » et à rester à l’écoute du mot d’ordre du parti. Ces compatriotes ont rappelé que leur parti est « respectueux des Lois de la République » et qu’il s’emploie à la promotion de « l’Unité et la Réconciliation Nationale ». 

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, l’intégralité de cette déclaration :

Déclaration des responsables de l’UFDG des Etats Unis d’Amérique (USA)

Nous, responsables, militants et sympathisants de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) résidant aux Etats Unis d’Amérique (USA) observons avec beaucoup d’attention et d’intérêt le déroulement du processus électoral en République de Guinée. En effet, notre village planétaire est régi par des visions, valeurs et principes qui sous-tendent les fondements universels de la gouvernance mondiale dont entre autres : la Démocratie, l’Etat de Droit et la Bonne Gouvernance.

Théoriquement, la République de Guinée à l’instar des autres nations modernes a souscrit à des tels engagements. Cependant, nous sommes au regret d’observer l’institutionnalisation sans gêne et scrupule des méthodes et pratiques qui sont contraires aux règles et  principes de la gouvernance mondiale.  On fait semblant de demander au peuple d’exprimer sa souveraineté en choisissant librement ses dirigeants alors qu’en réalité, il s’agit d’imposer des gens qui n’ont pas les faveurs de leurs citoyens. On brandit les lois, conventions internationales, accords et traités quand ceux-ci arrangent les décideurs et on procède au contraire pour se maintenir au pouvoir. On tue, emprisonne, torture et détruit les biens d’une partie des citoyens (Conakry, Zogotha, Galapaye, Koule, N’Zérékoré, etc.) avec mépris au vu et su de tout le monde. Alors qu’on sait qu’il est reconnu mondialement que, les conflits violents tirent leurs sources dans des telles pratiques. Pourquoi notre pays est-il une exception ?

Aujourd’hui, il est aisé de constater la soif et la détermination des citoyens du monde en général, ceux de la Guinée en particulier, à faire triompher les valeurs et principes réels de Démocratie, de l’Etat de Droit et de la Bonne Gouvernance. Car, ils ne sauraient observer la passivité en subissant indéfiniment. Le peuple Burkinabè a montré une belle leçon à la face du monde.

Le scrutin du 11 Octobre 2015 en République est unique en son genre. Il n’a nullement obéit aux normes & standards internationaux observés dans les démocraties modernes. Au-delà, des difficultés logistiques et organisationnelles reconnues par l’ensemble des observateurs nationaux et internationaux, la CENI a montré son incompétence notoire et sa mauvaise volonté d’organiser des élections justes, équitables et transparentes. Elle s’est octroyée le droit de violer les lois du pays (code électoral) mais aussi et surtout de priver le peuple d’exercer son droit.

L’inféodation de toutes Institutions Républicaines à la personne du Président qui est candidat à sa propre succession constitue un obstacle majeur à la manifestation de la vérité des urnes. En déclarant un Coup KAO, il ordonne automatiquement de façon implicite à tous les acteurs du processus électoral de réaliser son objectif d’être imposé au premier tour.

Notre pays est malade à cause de la faible qualité de ses institutions et hommes qui sont à leurs têtes. Le Président Barak Obama ne disait-il pas que << l’Afrique n’a pas besoin d’Hommes forts. Elle a besoin d’Institutions solides>>. C’est pourquoi, nous lançons un appel solennel à la communauté Internationale d’agir en Guinée conformément à la vision, aux valeurs et principes de Démocratie, de l’Etat de Droit et de la Bonne Gouvernance auxquels elles prônent comme références et exigences partout ailleurs. Nous tenons à rappeler que les lois sont au-dessus du peuple et des dirigeants. Nul ne saurait s’arroger le droit de violer les lois quelque soit son rang et statut. Le sens de l’équité voudrait que l’Etat Guinéen  soit rappelé à l’ordre.

Nous invitons les militants et sympathisant de l’UFDG d’observer la discipline, d’être à l’écoute des mots d’ordres de la Direction Nationale du Parti, d’éviter de tenir des propos et poser des actes inappropriés. Nous devons être respectueux des Lois de la République et promouvoir l’Unité et la Réconciliation Nationale. Nous ne devons pas nous laisser distraire par personne.

Nous tenons à affirmer à la face du monde, notre détermination sans équivoque d’user en toute l’égalité, nos droits reconnus par les Lois de la Républiques ainsi que les Conventions Internationales.

A l’image des combats menés par le Pasteur Américain Martin Luther King et  Mahatma Gandhi de l’Inde, l’UFDG sous le Leadership de son Président Elhadj Cellou Dalein Diallo s’inspirera des mêmes stratégies. Nous réitérons notre soutien indéfectible à notre Président et saluons son courage et sa détermination.

Vive le Président Elhadj Cellou Dalein Diallo

Vive l’UFDG

Vive l’Unité Nationale

 Vive la République de Guinée

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS