Alpha CondéPar un décret publié dans la soirée de ce lundi 19 octobre 2015 à la RTG, le président de la République a « suspendu » le directeur général de la Radio diffusion télévision guinéenne, Yamoussa Sidibé, ainsi que Fodé Tass Sylla, le directeur de la télévision et Ismaël Traoré, directeur du service nationale de diffusion.
Selon certains commentateurs, c’est l’incapacité de la RTG à diffuser les résultats provisoires de la CENI qui a été la goutte d’eau qui aura fait déverser le vase. Comme c’est souvent le cas, la télévision nationale a fait une piètre prestation chaque fois qu’elle est regardée. Le samedi dernier, alors que Guinéens, « observateurs » et candidats étaient branchés pour voir la proclamation des résultats provisoires, on nous a servi des images muettes….

Et, quid des ratés de la campagne électorale où notre télévision a tourmenté plus d’un militant pendant le très suivi « Journal de campagne ».

Il paraît que même lors de la cérémonie d’inauguration du barrage de Kaleta, le service n’a pas été bien rendu, alors qu’on comptait sur la « maison mère » pour impressionner les téléspectateurs…

La matinée du samedi, jour de la proclamation des résultats provisoires, c’est émission (radio cette fois) où l’ambassadeur des États Unis était invité qui a été suspendue à cause des délestages qui se multiplient actuellement dans la ville de Conakry et contre lesquelles la RTG ne parvient pas à faire tourner ses groupes.

Par contre, on se demande bien comment on peut aller jusqu’à faire prendre au chef de l’État en personne un respectable décret présidentiel pour une « simple » suspension…

Enfin, c’est quand même un mauvais présage pour nos grands amis suspendus au moment même où plusieurs cadres préparent leurs CV et mettent en avant les efforts consentis pour la réussite du « coup KO » dans l’espoir d’être cooptés pour former l’équipe de « Alpha II »…

Abdoul Gadirou Baldé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin