MadinaLes commerçants guinéens continuent de traîner les pieds vers le marché. Deux jours après la proclamation des résultats provisoires par la CENI, les boutiques et magasins restent fermés, ce lundi 19 octobre 2015, au grand marché Madina, le poumon économique de la République de Guinée. 

Craignant les pillages dans une crise politique consécutive à l’élection contestée du président de la République, les commerçants sont aussi frustrés de voir des personnes s’attaquer à leurs biens chaque fois qu’il y a un énervement politique en Guinée.

Par ailleurs, l’absence de sécurité et le refus de l’Etat de les indemniser ont créé un fossé entre les opérateurs économiques et la puissance publique.

Madina 1La Guinée et plongée dans une crise politique suite à une élection contestée. Le chef de l’opposition a dénoncé la main mise du pouvoir sur tous les organes, y compris judiciaires, et menace d’appeler à des manifestations de rue pour protester contre les fraudes électorales.

Or, les manifestations politique engendrent tout le temps des pillages des boutiques et magasins. 442 opérateurs économiques en ont été victimes les deux dernières années avec un total de 46 milliards sept cent quarante et quelques millions de francs guinéens perdus.

A suivre !

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin