Moussa Camara, maire de GaoualLa section RPG-Arc-en-ciel de Gaoual, installée il y a à peine 3 mois, s’oppose à l’installation du maire sortant, Moussa Camara, comme nouveau Président de la nouvelle délégation spéciale de la commune urbaine, a appris un correspondant de Guineematin.com basé en Moyenne Guinée.

Lors de l’élaboration des listes des représentants des partis politiques au sein des nouvelles délégations spéciales, conformément à l’accord politique inter guinéens du 20 août 2015, le maire de la commune urbaine de Gaoual, Moussa Camara, militant du RPG-Arc-en-ciel depuis plus de 7 ans, a été proposé par son parti pour se succéder à lui-même, mais cette fois-ci en qualité de Président de la délégation spéciale, chargée de gérer la cité pour une période de transition n’excédant pas 6 mois.

L’arrêté du ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, Général Bouréma Condé portant composition des 128 délégations spéciales objets de l’accord politique concerné désigne bien le maire sortant, Moussa Camara, comme président de la délégation spéciale de la commune urbaine de Gaoual, en qualité de représentant du RPG-Arc-en-ciel.

Contre toute attente, dès que le ministre de tutelle a instruit les préfets d’installer les délégations spéciales concernées, la section RPG-Arc-en-ciel de Gaoual a levé le petit doigt pour rejeter la reconduction du doyen Moussa Camara à la tête de la mairie. L’intéressé est curieusement accusé par ses adversaires dont le secrétaire général de la section d’être proche de la fédération UFDG de Gaoual.

Suite à cet incident, plusieurs citoyens de la localité se sont mobilisés pour témoigner leur soutien à la réinstallation de Moussa Camara à la tête de la mairie. Même que plusieurs chefs de quartiers de la commune urbaine de Gaoual ont fait le déplacement de la préfecture où ils ont exprimé leur position en faveur du maire sortant au secrétaire général chargé des collectivités décentralisées, Lanfia Kouyaté.

Présentement, le secrétaire général de la section RPG-Arc-en-ciel de Gaoual se trouve à Conakry où il cherche à faire accepter sa nouvelle liste auprès des autorités compétentes.

En attendant, le préfet Souleymane Sow qui se demande où donner de la tête aurait reçu d’autres instructions lui demandant de surseoir à l’installation des délégations spéciales dans les collectivités où le consensus n’est pas encore trouvé entre les acteurs politiques concernés.

Ibrahima Diallo, RPG GaoualDans le même registre, le secrétaire général de la section RPG Arc-en-ciel aurait unilatéralement inscrit son oncle, Capitaine Abdoulaye Diallo, maire sortant de Koumbia comme Vice-Président de la nouvelle délégation spéciale de la collectivité. Là, suite à la pression de la base du parti et sur conseil du chef du poste de la gendarmerie sous-préfectorale, le capitaine de douane à la retraite, Abdoulaye Diallo, a officiellement signifié au préfet de Gaoual sa démission de la nouvelle délégation spéciale pour sauver sans doute son honneur.

Comme on le voit, le secrétaire général de la section RPG Arc-en-ciel de Gaoual, Ibrahima Diallo, veut se mettre sur une corde raide : dans la commune urbaine, il veut vaille que vaille éjecter de la mairie un maire populaire et à Koumbia, il veut imposer un maire rejeté par toute la population, y compris les responsables, militants et sympathisants du RPG Arc-en-ciel.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 660 11 35 15  

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin