Président_SannounAvec l’application de l’accord politique inter guinéens du 20 août 2015, dans son point relatif à l’installation de délégations spéciales dans 128 collectivités locales du pays, l’opposition reprend le contrôle des communes rurales de Popodara et Sannoun, dans la préfecture de Labé, a constaté sur place le correspondant de Guineematin.com dans la région.

Depuis, 1993, début du multipartisme intégral en Guinée, la préfecture de Labé est toujours le bastion de l’opposition républicaine. L’électorat qui était mobilisé sous le parapluie de l’UPR a fini par aller s’abriter sous le baobab de l’UFDG. Malgré tout, Popodara et Sannoun ont toujours été contrôlées par des conseils communaux favorables aux partis au pouvoir. Sans oublier aussi que la commune urbaine de Labé avait basculé dans le camp présidentiel avec le PUP lors des dernières élections communales, sous le règne du feu Général Lansana Conté.

Il a donc fallu cet accord politique du 20 août 2015 pour que ces collectivités reviennent à l’opposition. Ainsi, les trois présidents des différentes délégations spéciales qui ont été installées cette semaine à la tête de la mairie de Labé et dans les communes rurales de Popodara et Sannoun sont tous issus de l’UFDG, le principal parti de l’opposition guinéenne.

Ces nouvelles autorités aux pouvoirs limités aux actes de pure administration courante, selon l’article 104 du code des collectivités guinéennes ont pour nom Elhadj Mamadou Cellou Diallo (Labé), Tély Oury Diallo (Popodara) et Thierno Ousmane Yâli Barry (Sannoun).

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphone : (00224) 622 269 551 & 660 11 35 15  

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin