Alpha Condé et François HollandeSelon l’Elysée, c’est dans l’après-midi de ce lundi 26 octobre 2015 que François Hollande a reçu Alpha Condé à l’Elysée, au moment-même où les responsables du principal parti de l’opposition guinéenne exhibait les preuves de la fraude la électorale qu’ils promettent de combattre dans la rue.

Comme on le sait, le candidat de l’UFDG a réitéré hier qu’il ne reconnaîtra jamais l’élection du 11 octobre, « parce qu’il n’y a pas eu d’élection », a protesté Cellou Dalein Diallo, devant les jeunes de l’axe qui ont été les principaux maîtres des rues de Conakry pendant les manifestations qu’ils jurent de pouvoir faire aujourd’hui mieux que par le passé.

Au contrairement au principal adversaire d’Alpha Condé, trois autres candidats, Dr. Faya Milimono, Papa Koly Kourouma et Lansana Kouyaté, ont déposé à la Cour Constitutionnelle des dossiers composés des preuves irréfutables des fraudes et des manquements qui annulent le scrutin, si la Cour s’appuie sur nos textes de loi pour prendre ses décisions. La plus élémentaire de ces preuves étant le vote sans enveloppes, encouragé par la CENI qui n’en avait pourtant aucune prérogative dans ce sens…

Dans l’opinion publique guinéenne et même africaine, on pense ce sont les occidentaux qui favorisent l’instauration de la dictature en fermant les yeux sur la violation de la loi par les régimes en place.

A suivre !

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin