Lélouma, mairie

Conformément à l’accord politique du 20 août sur la recomposition des délégations spéciales conformément aux résultats à la proportionnelle des dernières législatives, Lélouma a composé sa délégation spéciale le jeudi 22 octobre 2015, a appris Guineematin.com sur place.

C’est sans surprise que la présidence de la délégation est revenue à l’UFDG, arrivée première à la proportionnelle des législatives à Lélouma. Le parti a décidé finalement de renouveler sa confiance au maire sortant qui devient président de la délégation spéciale.

Pour sa part, le RPG à qui revient le poste de vice-président, a désigné le nommé Mamadou Dian Sanama pour ce poste, une personne contestée par les responsables de l’UFDG de la préfecture. Leur grief contre lui repose sur son implication dans le conflit ayant opposé, en 2014, les agriculteurs aux éleveurs à Sanama.

Depuis, l’UFDG mène un combat rude pour s’opposer à son installation parmi les 7 conseillers de la mairie, invoquant son casier judiciaire, notamment le fait que l’intéressé soit toujours dans les liens de la justice dans cette affaire dont l’épilogue n’est toujours pas connu.

À rappeler que ce conflit avait coûté la vie à une personne dont l’affaire traîne toujours en justice en attente.

Enfin, c’est bien ce conflit qui avait coûté à l’ancien préfet, Samba Héry Camara, son poste pour sa position jugée partisane à la tête de la préfecture de Lélouma.
Affaire à suivre…

De Lélouma, Diallo Ousmane pour Guineematin.com

Tél.: 654920525

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin