Commissaire Boubacar Kassé, porte parole de la police nationaleCe lundi 02 novembre 2015, le porte parole de la police nationale a animé un point de presse sur les enquêtes menées suite à la diffusion de la vidéo de viol sur certains sites internet et les réseaux sociaux, mais aussi présenter deux complices de Tamsir Touré.

Au cours de ce point de presse, le Commissaire Kassé Boubacar, porte-parole de la police nationale, a fait savoir que les services de police, à travers l’OPROGEM, ont ouvert une enquête préliminaire, suite à  la diffusion sur les sites, les réseaux sociaux, notamment sur Facebook et autres, d’une vidéo de menace suivie de viol d’une fille commis par l’artiste Tamsir. Selon lui, l’OPROGEM, en rapport avec le commissariat central de Kaloum, a cherché à identifier la victime, Mame Diallo, qui a accepté librement de déposer une plainte manuscrite, enregistrée sur le N°405  du 28 octobre 2015 contre Tamsir Touré pour menace, viol et criminalité.

Suite à cette plainte, deux complices de Tamsir ont été arrêtés : son manager, Sékou Soumah, alias Angelo et Mamady Touré ‘’Benzeman’’. Ces deux hommes ont été interpelés  et conduits à l’OPROGEM pour des fins d’enquête.

Le Commissaire Kassé affirme que Sékou Soumah a reconnu qu’il était effectivement  en compagnie de l’auteur du crime, Tamsir Touré à la sortie d’un cimetière, au moment de la diffusion de cette vidéo.

Dans ces mêmes explications de Kassé qui a retracé les propos du complice présumé, au cimetière, après avoir reçu l’appel de la victime qui l’a informé, Sékou Soumah a demandé Tamsir si c’est lui qui avait diffusé la vidéo sur les réseaux sociaux ? Tamsir a dit oui, c’est lui qui l’a fait. Vu la gravité de la chose, la police était déjà à leur trousse, Sékou Soumah et Tamsir se sont rendus à l’agence Air Ivoire où il a aidé Tamsir à fuir du pays pour se rendre à Abidjan.

Pour lui, Mamady Touré (Benzema) est le deuxième complice de Tamsir, parce que le viol s’est produit dans sa chambre, à Sandravallia 6ème avenue.

Selon les enquêtes menées, ce viol a eu lieu il y a deux mois. D’après la victime ce viol a été commis deux jours avant la fête de Tabaski, c’est-à-dire le 16 juillet.

La version de la victime a été également rapportée aux médias par le commissaire Kassé. Selon, Mame Diallo, la victime, est économiste et fait son stage dans une banque privée de la place. La police rapporte que la fille avait prêté un million de francs guinéens à Tamsir qu’elle était partie réclamer après un échange téléphonique. Tamsir lui avait dit de le trouver chez son ami Mamady pour lui rendre son argent. C’est ainsi qu’elle est venue à ce rendez-vous trouver Tamsir en compagnie de quatre amis dans la chambre. Et, dès qu’elle est rentrée, elle a demandé son argent et Tamsir aurait dit qu’il n’y a pas d’argent. Elle s’est alors énervée, elle a pris Tamsir au collet, ils ont eu à discuter. Il y a eu l’intervention des quatre copains de Tamsir. Et, elle s’est calmée et a accepté d’accorder un temps à Tamsir. Quelques temps après, les quatre amis sont sortis de la chambre et Tamsir a profité pour verrouiller la porte. Etant humilié devant ses amis, il a pris une raclette qui était auprès avant de prendre le couteau dans le réfrigérateur pour menacer la fille de se déshabiller. C’est en ce moment qu’il a activé son téléphone et allumé la torche en filmant lui-même la scène, a narré le Commissaire Kassé

Avant d’ajouter que les deux complices de Tamsir sont arrêtés et l’affaire est portée à la connaissance de M. le procureur de la République près le tribunal de première instance de Kaloum où les deux complices seront conduits.

Selon lui, une procédure est aussi engagée pour que le procureur de la République puisse décerner un mandat d’arrêt international contre Tamsir Touré, né en 1992 et qui a donc 23 ans.

Yacine Sylla pour Guineematin.com

Tél : (+224) 628 71 71 56

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin